samedi, mai 18

Le Pakistan modifie sa législation pour faciliter les investissements chinois

La Chine s’est engagée à investir 10 et 15 milliards de dollars au Pakistan dans divers secteurs, y compris la création d’unités industrielles sur 2 200 acres de la zone franche de Gwadar, l’exploration de la possibilité d’établir une raffinerie de pétrole à PASNI et la délocalisation des industries En sept secteurs importants, y compris le textile, les chaussures et les produits pharmaceutiques, dans des zones économiques spéciales à venir.

Khalid Mansoor, conseiller du Premier ministre, a déclaré que le Pakistan avait pris des mesures pour résoudre les préoccupations exceptionnelles des investisseurs chinois, telles que payer des cotisations à des producteurs d’énergie indépendants, rendant les fonds renouvelables opérationnels et modifier les zones économiques spéciales.

Cet amendement à la Loi sur les zones économiques spéciales permettra aux gouvernements fédéral et provinciaux d’éviter la nécessité de 37 approbations lors d’investissement dans les zones économiques spéciales.

De son côté, Asad Umar, ministre fédéral de la planification et du développement, a déclaré à la presse que le Premier ministre a rencontré 19 sociétés chinoises et les a invitées à investir au Pakistan.

Il a déclaré qu’ils ont partagé des documents détaillés avec des responsables chinois concernant le potentiel d’investissement et l’avantage comparatif du Pakistan dans sept secteurs, notamment des textiles, des produits pharmaceutiques, de l’automobile, des technologies de l’information, des chaussures, des meubles et de l’agriculture.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *