Plus de 70% des entreprises américaines opérant en Chine ne prévoient actuellement pas de déménager des usines hors du pays.

Cependant, moins d’entreprises américaines envisagent d’augmenter leurs investissements en Chine, selon un sondage cité par le magazine Caixin.

Bien que la Chine et les Etats-Unis aient signé un accord commercial de première phase, l’optimisme des entreprises américaines quant aux perspectives de relations économiques et commerciales bilatérales s’est refroidi par rapport à l’année dernière, selon l’enquête publiée mercredi par la Chambre de commerce américaine à Shanghai.

Un débat en cours sur le «découplage» de la Chine et des Etats-Unis a également semé la confusion chez les entreprises, selon l’enquête. En effet, à l’approche des élections américaines du 3 novembre, le président-candicat Donald Trump a évoqué l’idée de séparer les économies de la Chine et des Etats-Unis, également connue sous le nom de découplage.

Lire aussi : Donald Trump veut découpler l’économie américaine de la Chine

Près de 27% des entreprises interrogées ont déclaré qu’elles pensaient que les tensions économiques et commerciales actuelles « se poursuivront indéfiniment », contre 16,9% l’an dernier.

Les plus pessimistes comprennent les entreprises de technologie matérielle, de logiciels, de services technologiques, de produits pharmaceutiques, de dispositifs médicaux et de sciences de la vie.

Lire aussi : Le découplage avec les États-Unis ramènerait la croissance de la Chine à 3,5%

L’enquête a été menée du 16 juin au 16 juillet auprès de 346 membres de la chambre de Shanghai. Parmi elles, plus de 200 entreprises ont des usines en Chine ou sous-traitent la production en Chine.