Le premier ministre indien Narendra Modi a annoncé sa participation la semaine prochaine à un sommet régional qui, selon Moscou, donnera lieu à des discussions en tête-à-tête entre les présidents russe Vladimir Poutine et chinois Xi Jinping.

La réunion des États membres de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCSC) se place comme contrepoids à l’influence occidentale et qui comprend, outre la Chine, la Russie et l’Inde, quatre pays d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan et Tadjikistan) et le Pakistan. Cette réunion va se dérouler à Samarcande, dans le sud-est de l’Ouzbékistan, les 15 et 16 septembre.

Le 7 septembre, l’ambassadeur de Russie à Pékin a déclaré que Vladimir Poutine et Xi Jinping se rencontreraient à l’occasion de ce sommet. Le ministère chinois des Affaires étrangères ne l’a pas immédiatement confirmé.

Une porte-parole de la diplomatie chinoise a toutefois déclaré au cours d’un point de presse régulier que « les chefs d’État chinois et russe entretiennent des échanges étroits par divers moyens. En ce qui concerne la question spécifique que vous avez soulevée, je n’ai aucune information à fournir pour le moment ».

Xi Jinping n’est plus sorti de son pays depuis une visite d’État en Birmanie en janvier 2020, au tout début de la pandémie de Covid-19.

Dans son communiqué, le gouvernement indien n’a pas précisé si Narendra Modi aurait des entretiens bilatéraux avec Vladimir Poutine, Xi Jinping ou, pour la première fois depuis qu’il est devenu en avril le premier ministre du Pakistan, avec Shehbaz Sharif.