Malgré les crises géopolitiques, économiques et sanitaires qui se préparent, les ventes de boissons chaudes en Chine devraient augmenter, les consommateurs optant pour des produits de meilleure qualité.

L’introduction de thé, de café et de boissons chaudes à base de plantes innovantes et personnalisées renforce la croissance du marché. En conséquence, le marché chinois des boissons chaudes devrait enregistrer un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 6,1%, passant de 231,4 milliards CNY (34 milliards €) en 2021 à 311 milliards CNY (45,7 milliards €) en 2026, selon GlobalData , un société leader de données et d’analyse.

Le rapport de GlobalData, « Boissons chaudes chinoises – Évaluation du marché et prévisions jusqu’en 2026 » , révèle que si le thé reste le pilier, la culture du café se développe en raison de l’évolution des modes de vie et des préférences des consommateurs urbains.

La croissance du marché sera principalement tirée par la catégorie du café chaud, qui devrait enregistrer le TCAC de valeur le plus rapide de 6,5% au cours de la période 2021-2026. La catégorie sera suivie par les autres boissons chaudes et le thé chaud avec un TCAC de 6,2% et 6,0%, respectivement, au cours de la période de prévision.

Naveed Khan, analyste des consommateurs chez GlobalData, a expliqué que « les confinements stricts du Covid-19 à Pékin, Shanghai et dans la province de Hainan ont sapé les ventes de boissons chaudes sur place. Cependant, les consommateurs s’offrent du thé et du café de meilleure qualité à la maison. La demande croissante de nouvelles expériences de consommation parmi les jeunes urbains et l’introduction de nouveaux styles et saveurs d’infusion par des entreprises internationales et locales alimentent la croissance de la catégorie du café chaud en Chine ».

Ce dernier a expliqué que « le thé chaud, la catégorie la plus importante en termes de valeur des ventes, continue de se développer à mesure que de nouveaux thés de style chinois, tels que le thé jaune et le thé parfumé, gagnent du terrain. Les problèmes de santé dus à la pandémie stimulent la demande de boissons à base de plantes qui sont perçues comme améliorant l’immunité et la santé et le bien-être en général ».

Selon le rapport, les « magasins de proximité » étaient le principal canal de distribution sur le marché chinois des boissons chaudes en 2021, suivis des hypermarchés et supermarchés et des détaillants en ligne. Nestlé, China Tea et Zhejiang Xiangpiaopiao étaient les trois premières entreprises du secteur fragmenté des boissons chaudes chinoises en termes de valeur en 2021, et Nescafe et U.Loveit étaient les principales marques.

Les dépenses par habitant (PCE) en boissons chaudes en Chine sont passées de 6,5 dollars (6,4 $) en 2016 à 12,7 dollars (12,7$) en 2021, dépassant la moyenne régionale à 11,1 dollars, mais à la traîne du niveau mondial à 17,0 dollars. Le PCE chinois sur les boissons chaudes atteindra 17 dollars en 2026.

Naveed Khan a estimé que « les entreprises multinationales et locales lancent de nouveaux produits avec des stratégies marketing innovantes pour développer de nouvelles occasions de consommation et élargir leur base ».

 

« Ils ciblent les jeunes consommateurs, désireux d’expérimenter des styles et des saveurs de brassage innovants. Cependant, les mesures strictes de contrôle de la pandémie, le ralentissement économique et l’impasse politique à propos de Taïwan pourraient ralentir la dynamique de croissance du secteur des boissons chaudes à moyen terme« , a souligné l’analyste de GlobalData.