Sélectionner une page

Education,SOCIETE

Le secteur de l’éducation se réinvente

En raison de la pandémie de COVID-19, près de 300 millions de jeunes, allant des élèves de la maternelle aux étudiants d’université, ont étudié à la maison cette année, propulsant le secteur de l’éducation en ligne vers des taux de croissance vertigineux.

Selon le consultant du marché QuestMobile, les utilisateurs actifs quotidiens des applications d’éducation en ligne ont grimpé à 127 millions au cours de la pandémie, soit près du double du chiffre d’avant l’épidémie.

Des milliers d’enseignants de l’éducation en ligne se demandent également si le boom en ligne se maintiendra une fois la pandémie terminée.Li Qiang, professeur d’histoire et enseignant dans un établissement d’enseignement parascolaire à Beijing depuis cinq ans, explique au Quotidien du peuple qu’«étant donné que la plupart des étudiants n’avaient pas d’autre choix que de suivre des cours en ligne, il est très probable que beaucoup d’entre eux recommenceront à suivre des cours hors ligne».

Les inquiétudes sont perceptibles. D’autant plus que les spécialistes du secteur assurent qu’il est difficile en temps normal de soutenir leurs utilisateurs et de développer l’industrie. Raison pour lesquelles, ils doutent des possibilités de rayonner après la fin de la pandémie.

Chen Xiangdong, fondateur de la société d’éducation en ligne Genshuixue, a déclaré que la pandémie avait en quelque sorte aidé le secteur à économiser près de 240 milliards de yuans (30,4 milliards d’euros) de coûts publicitaires.

«Il est en effet beaucoup moins cher pour les entreprises d’acquérir de nouveaux utilisateurs, car de nombreux étudiants préfèrent étudier en ligne maintenant», a expliqué ce dernier au Quotidien du peuple.

Zhang Lijun, vétéran de l’éducation et partenaire de Sinovation Ventures, une société de capital-risque fondée par l’investisseur Kaifu Lee, partage cette analyse. Selon elle, « il est peu probable que le secteur de l’éducation en ligne remplace les entreprises hors ligne à long terme ».

« L’éducation hors ligne sera à nouveau la priorité pour de nombreux parents car certains d’entre eux n’ont pas le temps et l’énergie pour s’occuper de leurs enfants toute la journée devant un ordinateur, tandis que d’autres veulent protéger la vue de leurs enfants », a-t-elle déclaré.

En effet, certains parents estiment que « les cours en ligne ne sont pas faciles à contrôler et la qualité de l’expérience n’est pas aussi bonne que celle de l’enseignement en classe où les éléments interactifs sont plus riches et personnels ».

A contrario, d’autres parents soutiennent que « la connectivité Internet stable n’est pas toujours assurée, étant donné l’énorme charge de trafic en ligne sur les serveurs web ».

« De plus, avec de nombreuses personnes bloquées chez elles pendant de longues périodes, il est possible qu’une fois la pandémie terminée, la consommation hors ligne connaîtra une croissance explosive, ce qui pourrait à son tour affaiblir la demande en ligne« , a expliqué Xu Linfeng, analyste principal chez Huaxi Securities.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :