Selon un communiqué de l’agence d’information russe RosBiznesConsulting (RBC), le yuan chinois est devenu la devise la plus échangée à la Bourse de Moscou pour la première fois le 3 octobre.

Le chiffre d’affaires commercial dans la paire yuan-rouble atteignant 70,3 milliards de roubles (1,17 milliard de dollars), dépassant ainsi les 68,2 milliards de roubles pour la paire dollar-rouble.

Selon le communiqué de RBC, un total de 64 900 transactions ont été effectuées en utilisant la paire yuan-rouble, contre 29 500 pour la paire dollar-rouble le même jour. Le yuan a également dépassé les échanges de la paire euro-rouble, qui a enregistré un volume d’échanges de 47,5 milliards de roubles.

Lors de cette annonce, un reportage de la chaîne CCTV, diffusé le 5 octobre, a indiqué que « le statut de popularité du yuan chinois à la Bourse de Moscou est resté inchangé le 4 octobre, avec un volume d’échanges pour la paire yuan-rouble atteignant 63,9 milliards de roubles (46 000 transactions au total), tandis que celui de la paire dollar-rouble s’est élevé à 59,4 milliards de roubles (21 500 transactions au total) à la clôture ».

Les actifs libellés en yuan gagnent en popularité sur le marché russe, car le commerce bilatéral a pris de l’ampleur ces dernières années, a souligné l’agence de presse Xinhua. Ainsi, selon les données de l’Administration générale des douanes de Chine, les échanges entre la Chine et la Russie se sont montés au total à 117,2 milliards de dollars au cours des huit premiers mois de 2022, en hausse de 31,4% d’une année sur l’autre.

Shu Jueting, porte-parole du ministère du Commerce, avait déclaré le 25 août que le commerce bilatéral entre la Chine et la Russie maintenait une forte dynamique de croissance et que les deux pays continueraient à promouvoir des échanges économiques et commerciaux normaux et à maintenir la stabilité des chaînes industrielles et d’approvisionnement.

Début septembre, la Chine et la Russie auraient signé un accord pour transférer les paiements commerciaux pour l’approvisionnement en gaz vers la Chine vers le yuan et le rouble sur la base d’une répartition 50-50, au lieu du dollar, ouvrant la voie à une utilisation plus fréquente du rouble et du yuan dans le commerce bilatéral, d’après Xinhua.