Depuis 2018, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, à travers  des surtaxes douanières réciproques portant sur des centaines de milliards de dollars d’échanges annuels ont un effet significatif sur les entreprises américaines.

Cliquez pour en savoir plus sur la confrontation entre la Chine et les Etats-Unis

Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis sont de loin et pour la première fois le principal sujet de préoccupation des entreprises américaines implantées en Chine, selon une étude de la Chambre de commerce américaine en Chine.

La Chine et les Etats-Unis se sont engagés sous la présidence de l’ex-président Donald Trump dans un bras de fer commercial et technologique dont les effets sur l’économie mondiale et la confiance des investisseurs se font durement sentir.

Cette guerre commerciale se traduit depuis 2018 par des surtaxes douanières réciproques portant sur des centaines de milliards de dollars d’échanges annuels.

L’an dernier a été marqué par une très «détérioration continue» des échanges entre la Chine et les Etats-Unis «dans pratiquement tous les aspects», a estimé la Chambre de commerce américaine en Chine.

La pandémie de coronavirus n’a fait que «renforcer la méfiance» entre la Chine et les Etats-Unis, juge-t-elle dans un rapport sur l’environnement des affaires dans le pays asiatique.

Les derniers résultats du sondage de la Chambre auprès de ses membres, 78% des répondants affirment que la «montée des tensions» entre la Chine et les Etats-Unis est aujourd’hui leur principale préoccupation.

Ce sujet supplante désormais de loin et pour la première fois la hausse des coûts de production en Chine, pour 40% des répondants.

De plus, la relative opacité de la règlementation locale arrive en troisième position, pour 37% des personnes interrogées.

La concurrence de la Chine est le quatrième sujet de préoccupation des entrepreneurs américains, cette question n’arrivait qu’en 10e position un an plus tôt.

Cependant, le respect de la propriété intellectuelle en Chine, l’une des exigences de Washington, s’est «considérablement amélioré», a relevé lors d’une conférence de presse Lester Ross, un responsable de la Chambre. Mais «cela ne veut pas dire que tous les problèmes ont été réglés», a-t-il nuancé.

De nombreuses entreprises américaines fabriquent en Chine des produits qu’elles exportent ensuite dans le monde entier.

Malgré les tensions, 85% des entreprises américaines interrogées n’envisagent pas de quitter le marché chinois ou de délocaliser leur production. Ce chiffre est dans la tendance des années précédentes.

Lire aussi : Les entreprises américaines en Chine sont optimistes

En effet, en avril 2020, 99,1% des entreprises à financement étranger ont déclaré qu’elles continueraient à investir et à opérer en Chine, selon un sondage réalisé par la Commission commerciale USA-Chine.

Cette étude a été faite auprès d’une centaine d’entreprises et réalisée par la Commission commerciale USA-Chine. Les résultats montreraient que «la poursuite de l’ouverture de la Chine et les mesures visant à améliorer l’environnement commercial ces dernières années ont facilité la production et l’exploitation des entreprises étrangères en Chine, et les entreprises américaines étaient toujours optimistes quant au marché chinois».

Lire aussi : 99% des entreprises américaines resteront en Chine

Le rapport de la Chambre de commerce américaine en Chine a été réalisé fin 2020, au moment où les tensions entre la Chine et les Etats-Unis explosaient. La Chambre de commerce américaine en Chine compte 4.000 membres issus de 900 entreprises.