jeudi, mars 28

Les États-Unis recherchent des débris du ballon chinois

Le gouvernement chinois a estimé que les Etats-Unis, en abattant le ballon chinois survolant leur territoire, ont « gravement affecté et endommagé » les relations entre les deux pays.

Lire aussi : La Chine estime que les relations avec les USA sont « gravement affectées et endommagées »

La marine américaine poursuit ses recherches pour récupérer les débris du ballon chinois abattu le 4 février par un avion de combat au large des côtes de Caroline du Sud après avoir survolé pendant plusieurs jours les Etats-Unis.

Le général Glen VanHerck, commandant des forces américaines en Amérique du Nord, a précisé le 5 février que la marine menait « des opérations de récupération, avec l’aide des garde-côtes américains pour sécuriser la zone et maintenir la sécurité publique ».

Le ballon a été abattu par un chasseur F-22 alors qu’il évoluait à 18 kilomètres d’altitude. Ses débris sont retombés à quelque 11 kilomètres de la côte. Ces débris devraient s’étendre sur environ 11 kilomètres dans des eaux relativement peu profondes.

Le Pentagone affirme qu’il s’agit d’un ballon espion « utilisé par la République populaire de Chine dans une tentative de surveiller des sites stratégiques » aux Etats-Unis. La Chine assure qu’il s’agissait d’un aéronef de surveillance météorologique ayant dévié de sa trajectoire.

Le 3 février, l’armée de l’air colombienne a également déclaré avoir détecté un autre objet présentant « des caractéristiques similaires à celles d’un ballon« . Ce dirigeable a volé à une altitude de 17.000 mètres et à une vitesse moyenne de 46 km/h, a indiqué l’armée de l’air colombienne dans un communiqué.

Cette affaire de ballon vient détériorer les relations sino-américaines, qui tendaient vers une entente, après la rencontre en novembre à Bali des présidents chinois, Xi Jinping et américain, Joe Biden. Les deux hommes avaient convenu de faire redescendre les tensions, afin d’éviter un conflit armé.

Par la suite, plusieurs rencontres ont eu lieu entre des dirigeants chinois et américains. Signe de l’abaissement des tensions : la visite du chef de la diplomatie américaines, Antony Blinken, début février.

Or cette histoire vient remettre en question les efforts engagés. Le Secrétaire d’Etat a décidé de reporter sa visite, et la Chine a accusé les Etats-Unis d’avoir « gravement affecté » les relations entre les deux pays en l’abattant.

De plus, la Chine s’est insurgée à plusieurs reprises contre la décision des Etats-Unis d’abattre l’aéronef, et le vice-ministre des affaires étrangères Xie Feng a averti que Pékin « se réserve le droit » de répliquer.

« Les actions américaines ont gravement affecté et endommagé les efforts et progrès des deux parties pour stabiliser les relations sino-américaines depuis la rencontre de Bali » entre les présidents Joe Biden et Xi Jinping en novembre, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *