Jack Ma, fondateur du géant de l’e-commerce Alibaba, a conservé son statut d’homme le plus riche de Chine cette année, alors que la demande croissante d’achats en ligne et d’autres services pendant la pandémie de coronavirus a gonflé la fortune des entrepreneurs Internet.

Selon une enquête de Hurun, la fortune de Jack Ma a augmenté de 45% par rapport à 2019 pour atteindre 58,8 milliards de dollars (53 mds €), selon Hurun Research Institute, qui suit les riches du pays.

  • Ma Huateng, fondateur de Tencent, qui exploite le service de messagerie populaire WeChat, était n°22 avec 57,4 milliards de dollars (52 mds €), en hausse de 50%.
  • Zhong Shanshan, président de la marque d’eau en bouteille Nongfu Spring, a fait ses débuts au 3e rang, avec 53,7 milliards de dollars (48,3 mds €) après les débuts de sa société à Hong Kong en septembre.

Selon le fondateur de Hurun, Rupert Hoogewerf, la hausse des cours des actions a créé en moyenne cinq nouveaux entrepreneurs chinois d’une valeur d’au moins 1 milliard de dollars par semaine.

«Le monde n’a jamais vu autant de richesses créées en un an seulement», a déclaré Rupert Hoogewerf dans un communiqué, ajoutant que «les entrepreneurs chinois ont fait beaucoup mieux que prévu. Malgré Covid-19, ils ont atteint des niveaux records».

La femme la plus riche de la liste était Yang Huiyan du promoteur immobilier Country Garden. Elle était n°66 avec 33 milliards de dollars (29,7 mds €) , en hausse de 29% par rapport à l’année dernière.

Les classements des plus riches de Chine changent brusquement d’une année à l’autre à mesure que l’immobilier, la technologie et d’autres secteurs augmentent et diminuent dans une économie en rapide évolution.

Cette année, le coronavirus a stimulé la fortune de Ma d’Alibaba et d’autres entrepreneurs Internet alors que la fermeture de l’économie chinoise pour lutter contre le virus a propulsé la demande d’achats en ligne et d’outils commerciaux.

  • Eric Yuan de la plate-forme de vidéoconférence, basée en Californie, Zoom a augmenté de plus de 10 milliards de dollars (900 M€) pour atteindre 16,2 milliards de dollars (15 mds €).
  • Li Yongxin d’Offcn, une plateforme de formation professionnelle en ligne, a plus que doublé pour atteindre 20,6 milliards de dollars (18,6 mds €).
  • Chen Xiangdong, de la plateforme de tutorat Genshuixue, a été multiplié par huit pour atteindre 11,8 milliards de dollars (10,6 mds €).

Jack Ma, 56 ans, a pris sa retraite en tant que président d’Alibaba en 2019, et est également actionnaire de Ant Group, un service de paiement issu d’Alibaba. Il se prépare à une offre publique d’actions après avoir été évalué à 150 milliards de dollars (135 mds €) lors d’un tour de financement privé en 2017, ce qui ajoutera quelques milliards à la fortune de Jack Ma.

Lire aussi : Jack Ma n’est plus l’homme le plus riche de Chine

Les entrepreneurs de voitures électriques, une industrie que promeut le gouvernement chinois, ont également vu leur fortune augmenter :

  • Zeng Yuqun du producteur de batteries CATL a triplé pour atteindre 17,6 milliards de dollars (15,8 mds€).
  • He Xiaopeng, de la marque de voitures électriques Xpeng, a augmenté de 80% à 6,6 milliards de dollars (6 mds €) après ses débuts en bourse à New York.
  • Li Bin de NIO a augmenté de 300% à 3,5 milliards de dollars (3,15 mds €).

Ren Zhengfei, fondateur Huawei

Parmi les chefs d’entreprise ayant dégringolé de la liste de Hurun, Ren Zhengfei, fondateur du géant chinois de la technologie Huawei a vu sa fortune se réduire. Ce dernier doit faire face aux sanctions américaines imposés dans un contexte de guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. La mésentente s’est élargie aux secteurs des technologies et de la sécurité menaçant de paralyser ses ventes de smartphones et d’équipements de commutation. La valeur nette de Ren Zhengfei a diminué de 10% à 2,8 milliards de dollars (2,52 mds €), selon Hurun.

A l’inverse, Lei Jun de la marque rivale de smartphones Xiaomi a vu sa fortune plus que doubler pour atteindre 25 milliards de dollars (22,5 mds €) alors que le prix de son action augmentait, stimulé par les attentes que les ventes bénéficieront des problèmes de Huawei.