Retrouvez les dates clés de la Chine depuis la fondation du Parti Communiste Chinois, le 23 juillet 1921, dix ans après la création de la République de Chine en 1912, le PCC naît dans la clandestinité à Shanghai.

  • 1924, le PCC s’allie au Parti nationaliste, le Kuomintang (KMT), principal parti politique chinois, afin d’unifier le gouvernement de la République de Chine, qui fait face aux seigneurs de la guerre.
  • 1927, le dirigeant nationaliste Tchang Kaï-chek rompt le front uni. La guerre civile débute
  • 1934, 100.000 militants communistes entament une « Longue marche« , parfois appelée « La Marche de dix mille li« . Mené par l’Armée populaire de libération et une partie de l’appareil du Parti communiste chinois pour échapper à l’Armée nationale révolutionnaire du Kuomintang de Tchang Kaï-chek durant la guerre civile chinoise.
  • 1935, après une dissension du mouvement, les marcheurs menés par Mao Zedong ne sont que 10.000 à atteindre Yan’an (nord), où est basé l’état-major communiste.
  • 1937, le Japon entre en guerre contre la Chine. Le PCC et le KMT s’allient face à un ennemi commun : les japonais.
  • 1945, le Japon vaincu, la guerre civile reprend presque aussitôt. Mao sort victorieux de cette période au printemps 1949.
  • 1949, Mao proclame la République populaire de Chine. Les nationalistes s’enfuient sur l’île de Taïwan où Tchang Kaï-chek forme un gouvernement à Taipei.
  • 1956-1957, durant la campagne des « Cent fleurs », les intellectuels sont invités à s’exprimer et à critiquer le PCC. Un demi-million d’entre eux seront ensuite envoyés dans des camps de rééducation pour y apprendre le Petit Livre Rouge de Mao dans des conditions de vie extrêmes.
  • 1958, Mao lance le « Grand bond en avant« , une politique d’industrialisation qui sera un échec
  • 1959, les troupes chinoises mâtent un soulèvement au Tibet, dont le chef spirituel, le dalaï lama, s’exile en Inde.
  • 1964, la Chine obtient l’arme nucléaire
  • 1966, Mao, contesté après le désastre du Grand bond, déclenche une « Révolution culturelle » en demandant aux jeunes gardes rouges de dénoncer les « éléments bourgeois » ayant infiltré le PCC. Cette période sombre va peser sur la société chinoise durant plusieurs décennoes.
  • 1969, Mao fait appel à l’armée pour remettre de l’ordre dans un pays en proie à une quasi-guerre civile.
  • 1971, la Chine continentale prend le siège de la Chine aux Nations Unies, auparavant détenu par Taipei, et devient un des cinq membres permanents au Conseil de sécurité.
  • 1976, Mao meurt. Sa veuve Jiang Qing et trois de ses acolytes « radicaux » sont arrêtés et jugés pour leur responsabilité durant la « Révolution culturelle« .
  • 1978, Deng Xiaoping accède au pouvoir. Sa politique de réformes et d’ouverture économique entraîne un développement sans précédent de la Chine.
  • 1989, l’armée ouvre le feu sur des étudiants lors de manifestations pro-démocratie sur la place Tiananmen à Pékin.
  • 1997, le Royaume-Uni rétrocède Hong Kong à la Chine avec la promesse que ce pôle commercial et financier pourra conserver un haut degré d’autonomie pendant 50 ans.
  • 2001, la Chine rejoint l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Neuf ans plus tard, elle devient la deuxième économie mondiale.
  • 2012, Xi Jinping prend la direction du PCC. Il lance une campagne anti-corruption, une politique de lutte contre la pauvreté, lutte contre les voix discordantes, et freine toute réforme politique
  • 2018, Xi Jinping obtient la levée de la limite des deux mandats présidentiels. Un groupe d’experts de l’ONU assure que la Chine détiendrait jusqu’à un million de Ouïghours et d’autres minorités musulmanes, dans des camps de rééducation au Xinjiang (nord-ouest). Pékin affirme combattre le terrorisme et assurer le développement de cette province. La Chine évoque des centres de professionnalisation, ou de sinisation
  • 2019, un nouveau coronavirus, le « Covid-19 », apparaît dans la ville de Wuhan (centre) avant de s’étendre à la planète. Pour enrayer l’épidémie, la Chine applique une politique zéro covid
  • 2020, un an après des manifestations pro-démocratie massives, la Chine impose une loi draconienne sur la sécurité nationale à Hong Kong.
  • 2022, Xi Jinping obtient un 3ème mandat à la tête du PCC, lui assurant un 3e mandat comme président chinois.