L’indice des prix à la production (IPP) de la Chine, qui mesure les coûts des biens à la sortie de l’usine, a augmenté de 8% en base annuelle en avril, a déclaré le Bureau d’Etat des statistiques (BES).

Les prix à la production en Chine ont progressé à leur rythme le plus lent en un an en avril, malgré la hausse mondiale du prix des produits de base, ce qui devrait permettre la mise en place de davantage de mesures de relances pour soutenir l’économie, confrontée aux pressions liées aux restrictions imposées pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

Ce chiffre représente un ralentissement par rapport à la hausse de 8,3% en glissement annuel enregistrée en mars de cette année. Sur une base mensuelle, l’IPP de la Chine a augmenté de 0,6% en avril, contre une hausse de 1,1% en mars.

« Malgré la hausse des prix internationaux des produits de base, les taux de croissance mensuel et annuel de l’IPP ont baissé grâce à la mise en œuvre résolue de politiques visant à garantir la stabilité de l’offre et des prix par toutes les régions et tous les ministères« , a expliqué Dong Lijuan, statisticienne principale du BES.

D’après les données publiées mercredi, l’indice des prix à la consommation de la Chine, principale mesure de l’inflation, a augmenté de 2,1% sur un an en avril.

Les analystes interrogés par l’agence de presse Reuters anticipaient une hausse de 7,7% en avril. Au mois de mars, cet indice s’était établi à 8,3%.

L’indice des prix à la consommation (CPI) a progressé de 2,1% en avril en rythme annuel, contre une hausse de 1,5% le mois précédent. Les analystes prévoyaient une hausse de 1,8%.

L’économie chinoise a fortement ralenti au début du deuxième trimestre, alors que des dizaines de villes ont imposé des confinements totaux ou partiels afin de contrôler les résurgences de l’épidémie de coronavirus.