« L’espace n’est pas un endroit sans loi, et tous les pays doivent adopter une attitude responsable pour protéger la sécurité des astronautes en orbite et le fonctionnement sûr et stable des activités spatiales« , a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Ce dernier a réagit à l’annonce de la présence de satellites américains non loin de la station spatiale chinoise cette année. En effet, les autorités chinoises reprochent au milliardaire Elon Musk de ne pas respecter le droit international de l’espace et de mettre en danger les astronautes de la station spatiale Tiangong.

La Chine a accusé Elon Musk de mettre en danger sa station spatiale, car deux satellites ont faillit entrer en collision avec Tiangong, selon un signalement remis au Bureau des affaires spatiales de l’ONU (Organisation des Nations unies).

Lire aussi : Conflit spatial entre Elon Musk et la Chine

La constellation géante Starlink d’Elon Musk entraîne des risques de collision avec la station chinoise Tiangong et ainsi les astronautes chinois qui y sont présents. Ce risque a été évoqué par plusieurs experts occidentaux qui craignent que la constellation n’impacte les autres engins spatiaux.

« Selon le Traité de l’espace de 1967, les États parties doivent ‘assumer la responsabilité internationale des activités nationales dans l’espace’ menées par leurs entreprises privées », a indiqué le porte-parole.

« L’espace n’est pas un lieu hors du champ de la loi, et tous les pays doivent respecter et défendre l’ordre international dans l’espace sur la base du droit international » a indiqué Zhao Lijian.

Ce dernier a indiqué que « la Chine est prête à maintenir la communication et la coopération avec les autres pays à cet égard ».