Le Premier ministre chinois Li Keqiang a appelé le 2 juin à « stimuler la vitalité du marché et la créativité sociale pour promouvoir une croissance économique saine ».

Li Keqiang, premier ministre

Li Keqiang, également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a participé une téléconférence sur des questions telles que l’approfondissement des réformes pour rationaliser l’approbation administrative, déléguer le pouvoir aux niveaux inférieurs et améliorer les réglementations et services.

Le vice-Premier ministre Han Zheng, également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a présidé cette réunion.

«L’économie chinoise a généralement connu une reprise régulière cette année, mais l’environnement intérieur et extérieur reste compliqué et sombre», a déclaré Li Keqiang.

«Des politiques macroéconomiques et de nouvelles réformes devraient être utilisées pour aider les entités du marché à poursuivre leur reprise, à renforcer les forces motrices de la croissance économique et à maintenir les opérations économiques dans une fourchette rationnelle», a déclaré Li Keqiang.

Selon lui, des efforts devraient également être consacrés à la création d’un environnement commercial axé sur le marché, fondé sur la loi et internationalisé. Li Keqiang a aussi insisté sur le traitement égal de tous les types d’entités de marché.

Le Premier ministre a également souligné la lutte contre les monopoles et la concurrence déloyale et la protection des droits et intérêts légitimes des entités du marché, des petites et micro-entreprises et des entreprises individuelles en particulier.

Outre ces axes de développement, Li Keqiang a attesté que «la Chine est disposée à œuvrer avec toutes les parties pour promouvoir une reprise verte en vue d’un avenir meilleur pour l’humanité», lors du Sommet du Partenariat pour la croissance verte et les objectifs mondiaux 2030 (P4G) à Séoul, le 31 mai.

Selon Li Keqiang, «le développement vert et durable du monde est confronté à de graves défis, alors que l’économie mondiale devient plus instable face aux incertitudes grandissantes sur fond de pandémie de Covid-19».

Ce dernier a indiqué qu’en «tant que plus grand pays en développement, la Chine déploie des efforts ardus et exceptionnels pour réaliser l’objectif de modernisation vers le milieu de ce siècle tout en poursuivant un développement vert et à faibles émissions de carbone».

La Chine a annoncé son intention d’atteindre le pic des émissions de CO2 d’ici 2030 et de réaliser la neutralité carbone avant 2060. Selon Li Keqiang, «la Chine établira et perfectionnera un système économique caractérisé par un développement vert et circulaire à faibles émissions de carbone, afin de promouvoir une transformation verte globale du développement socio-économique».

Li Keqiang a souhaité une coopération conjointe de la communauté internationale pour lutter contre le Covid-19, améliorer la gouvernance mondiale de la santé et assurer la stabilité des chaînes industrielle et d’approvisionnement mondiales.

Li Keqiang a également mis l’accent sur des efforts pour promouvoir une transformation verte et à faibles émissions de carbone. «Après la pandémie, les pays ne doivent pas revenir à l’ancienne voie de développement caractérisée par une forte pollution et des émissions élevées. Ils doivent au contraire rechercher une approche gagnant-gagnant de développement économique et de protection écologique et environnementale, saisissant les nouvelles opportunités pour réaliser un développement de haute qualité», a souligné le Premier ministre, Li Keqiang.