mardi, juillet 16

L’UE va appliquer des droits de douane sur certains véhicules électriques chinois importés

La Commission européenne a déclaré qu’elle envisageait d’imposer des droits provisoires allant jusqu’à 38,1% sur certains véhicules électriques chinois importés, en plus des droits d’importation ordinaires de 10% prélevés sur les importations de VE à batterie.

Le régulateur européen a déclaré que les droits provisoires sont le résultat d’une enquête anti-subventions. Celle-ci a révélé que l’ensemble de la chaîne de valeur des véhicules électriques à batterie chinois est « fortement subventionnée en Chine » et que les importations de VE chinois « présentent une menace de préjudice clairement prévisible et imminent pour l’industrie de l’UE ».

La Commission a indiqué qu’elle prévoyait d’appliquer des droits de douane différents à chaque constructeur automobile, les véhicules BYD étant soumis à un taux de 17,4%. Les constructeurs automobiles, ayant coopéré à l’enquête de l’UE, mais qui n’ont pas été échantillonnés individuellement se verront appliquer un taux moyen de 21%. Ceux qui n’ont pas coopéré se verront appliquer un taux de 38% en plus des droits de douane existants de 10%.

Tesla (TSLA) pourrait se voir appliquer un taux de droits de douane « calculé individuellement » sur ses voitures fabriquées en Chine et importées en Europe, la Commission examinant les arguments du constructeur automobile en faveur de taux de droits de douane moins élevés, a révélé CNBC, citant Valdis Dombrovskis, le commissaire européen chargé du commerce.

« Nous pouvons également examiner plus en profondeur la situation spécifique de Tesla et les subventions que Tesla a reçues en Chine, et cela pourrait conduire à un niveau différent de droits compensatoires », a déclaré Valdis Dombrovskis à CNBC.

La Commission a déclaré qu’elle avait déjà notifié les constructeurs automobiles et le gouvernement chinois et qu’elle publierait au Journal officiel un règlement expliquant « en détail les conclusions provisoires qui ont conduit à ce niveau de droits » d’ici le 4 juillet au plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *