Le constructeur automobile japonais Mazda Motor Corp a annoncé qu’il et deux partenaires chinois ont convenu de former une nouvelle entreprise dans laquelle Mazda détiendra une participation de 47,5%.

La société d’État Chongqing Changan Automobile détiendra également 47,5% de la nouvelle coentreprise, Changan Mazda Automobile Co Ltd (CMA). Tandis que FAW détiendra les 5% restants.

«Les trois sociétés visent à exploiter toutes les opportunités stratégiques et managériales de la nouvelle société d’investissement commune et s’efforcent de rendre son système commercial et de gestion optimal pour s’adapter aux besoins du marché chinois en expansion», a déclaré Mazda dans un communiqué

En Chine, le plus grand marché automobile du monde, les ventes de Mazda sont loin derrière les autres constructeurs automobiles japonais. Il a vendu 214 574 véhicules en Chine l’année dernière, contre 227 750 unités en 2019. Toyota Motor (7203.T), Honda Motor (7267.T) et Nissan Motor (7201.T) ont tous vendu plus d’un million de voitures en Chine en 2020.

Suite à cette nouvelle, Bakar Sadik Agwan, analyste consultant dans le secteur automobile, chez GlobalData, une société de données et d’analyse de premier plan, a expliqué que «la restructuration, qui fait de Changan Mazda Automobile Co., Ltd. (CMA), une nouvelle entreprise, et du groupe FAW en tant que partie prenante de CMA, peut s’avérer être une ‘décision intelligente pour Mazda en Chine, qui a du mal avec des ventes en baisse dans le pays».

Selon lui, «les coentreprises séparées existantes de Mazda avec Changan et FAW ne fonctionnaient pas bien en Chine. Les ventes globales de la société ont baissé, FAW-Mazda JV étant la principale raison de cette baisse. Les bénéfices nets de Mazda étaient également en baisse au cours des deux dernières années. La nouvelle entreprise permettra le partage des coûts et des ressources pour une meilleure rentabilité».

Avec de nouvelles capacités technologiques et de production combinées, Mazda gagnera un avantage concurrentiel en Chine. Actuellement, Mazda a une portée de marché plus petite que d’autres équipementiers japonais tels que Toyota, Nissan et Honda, qui vendent plus d’un million d’unités tandis que Mazda n’en vend qu’environ 200 000 unités, même avec ses deux partenaires.

De son côté, Changan Mazda était auparavant une coentreprise à 50/50 entre les deux sociétés et elle s’est récemment ouverte à un afflux de nouveaux investissements dans l’entreprise.

Cependant, FAW avait une entreprise 60/40 avec Mazda nommée FAW Mazda Motor Sales Co., Ltd. (FMSC). FAW utilisera donc ses actions existantes de FMSC pour acheter une participation dans la nouvelle entreprise et continuera d’exploiter les activités liées à Mazda dans le cadre de la nouvelle entité. Avec cela, la structure d’investissement passe désormais à 47,5% Changan, 47,5% Mazda et 5% FAW Group.

Actuellement, Changan fabriquait cinq modèles et FAW deux modèles pour Mazda. La nouvelle entreprise sera meilleure du point de vue du développement de produits, mais avec des problèmes opérationnels limités. En outre, les deux constructeurs automobiles chinois appartenant à l’État ont considérablement investi et noué des partenariats pour de nouvelles technologies avec des équipementiers et d’autres acteurs qui donneront un élan positif à Mazda en Chine, a précisé Bakar Sadik Agwan.