dimanche, mai 19

Mike Pompeo, « le pire des secrétaires d’Etat américains »

Dans un commentaire, l’agence de presse Xinhua a fait de son opinion sur le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, qui aura été « le pire des secrétaires d’État américains et sa provocation malveillante au sujet de Taïwan« .

Le ministre des Affaires étrangères Wang Yi serre la main du secrétaire d’État américain Mike Pompeo en octobre 2018

Dix jours avant de quitter enfin ses fonctions, Mike Pompeo, également connu comme « le pire des secrétaires d’État américains », a clairement indiqué qu’au lieu de faciliter une transition ordonnée avec la prochaine administration, il chercherait à infliger avec malveillance une cicatrice durable aux liens entre la Chine et les Etats-Unis.

Sa dernière initiative pour lever les restrictions sur les contacts officiels avec la région chinoise de Taïwan prouve une fois de plus que, bien qu’il soit le plus haut diplomate américain, il ne s’intéresse qu’à alimenter des confrontations injustifiées et n’a aucun intérêt envers la paix mondiale.

Pendant son mandat de secrétaire d’État, un poste crucial pour lequel il a prouvé de manière convaincante qu’il n’était pas qualifié, Mike Pompeo a sans cesse diabolisé la Chine et cherché à saboter le plus possible la relation bilatérale la plus importante du monde.

Pour lui et pour les autres faucons anti-chinois de Washington, dont la mentalité a été fossilisée par la pensée obsolète de la Guerre froide et le sectarisme idéologique, la dernière initiative désobligeante sur Taïwan constitue probablement une dernière chance de creuser un trou pour miner les futures relations entre la Chine et les Etats-Unis.

Mike Pompeo est également connu pour ses mensonges éhontés. Dans la justification de sa dernière action provocatrice, le « secrétaire aux mensonges » a affirmé que Washington avait « unilatéralement » créé ce qu’on appelle des « restrictions auto-imposées » afin de promouvoir les liens avec la Chine.

En fait, dans les trois communiqués conjoints sino-américains, les documents politiques les plus fondamentaux qui ont assuré la stabilité et le progrès des liens bilatéraux au cours de plus de quatre dernières décennies, Washington a non seulement reconnu qu’il n’y a qu' »une seule Chine et que Taïwan fait partie de la Chine« , mais a également promis que « le peuple des Etats-Unis maintiendrait des relations culturelles, commerciales et autres relations non officielles avec le peuple de Taïwan« .

Mike Pompeo peut convoiter des liens endommagés entre les Etats-Unis et la Chine comme son héritage politique, mais l’histoire ne se souviendra de lui que comme un opportuniste autoproclamé qui a recours de manière répétée et sans scrupules à une « diplomatie du mensonge » au prix de la paix mondiale.

Cliquez pour en savoir plus sur la confrontation entre la Chine et les Etats-Unis

Alors qu’il tente de franchir la ligne rouge de Beijing sur la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale, il ne doit pas s’attendre à ce que la Chine reste les bras croisés sans rien faire. Ces clowns politiques seront punis pour leurs tentatives de nuire aux intérêts fondamentaux de la Chine.

Ces derniers jours, Mike Pompeo et ses collègues provocateurs à Washington ont été témoins de la destruction causée par leurs remarques et politiques incendiaires et hors limites chez eux. Leurs actions extrêmement dangereuses causeraient des dommages encore plus importants sur la scène internationale.

Pendant ses derniers jours au département d’État américain, il s’efforce de réécrire l’histoire des relations sino-américaines avec des mensonges tout en affirmant quitter son poste en laissant un monde « plus sûr » que lorsqu’il a pris ses fonctions.

C’est en effet le cas. Avec son départ prochain, la communauté internationale sera enfin débarrassée d’une source majeure de menaces pour la paix et la stabilité mondiales.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *