La Chine sanctionne les faucons « anti-chinois » de l’ancienne administration Trump

par | Jan 21, 2021 | Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé des sanctions contre 28 politiciens «anti-chinois» qui travaillaient sous l’ancienne administration, dont l’ancien secrétaire d’État Mike Pompeo.

Cette mesure a été qualifiée par des experts chinois de «démonstration vigoureuse et opportune de la ligne rouge que fixe Beijing dans la riposte contre les forces anti-chinoises».

Dans un communiqué publié sur son site Internet, le ministère a affirmé qu’au cours des dernières années, «certains politiciens ‘anti-chinois’ aux États-Unis, dont Mike Pompeo, avaient, par intérêt politique égoïste, par préjugés et par haine contre la Chine et sans aucune considération pour les intérêts du peuple chinois et américain, planifié, promu et exécuté une série de manœuvres folles qui ont gravement interféré dans les affaires intérieures de la Chine, sapé les intérêts de la Chine, offensé le peuple chinois et gravement perturbé les relations sino-américaines».

Lire aussi : Mike Pompeo, « le pire des secrétaires d’État américains »

Mike Pompeo, ancien chef de la diplomatie américaine

Le ministère a expliqué que la Chine avait décidé de les sanctionner pour avoir «gravement violé la souveraineté de la Chine et être responsables de ces mesures américaines sur les questions liées à la Chine».

Les sanctions concernent l’ancien secrétaire d’État Mike Pompeo, l’ancien conseiller de la Maison Blanche Peter Navarro – qui a poussé à la guerre commerciale contre la Chine –, l’ancien conseiller à la sécurité nationale Robert O’Brien, le stratège vis-à-vis de la Chine Matthew Pottinger, ainsi que Steve Bannon, un ancien conseiller de la Maison Blanche et l’un des faucons «anti-chinois» les plus acharnés de Washington.

Parmi les autres responsables sanctionnés par le gouvernement chinois figurent David Stilwell, Alex Azar Keith Krach, Kelly Craft, ainsi que l’ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton.

Les diplomates et envoyés américains David Stilwell, Alex Azar, Keith Krach et Kelly Craft, « ont interagi avec et même effectué des visites à Taïwan, ce qui a gravement dépassé la ligne rouge de la Chine ».

En tant que responsables du secteur de la sécurité nationale, Robert O’Brien « est tristement célèbre pour avoir attaqué la Chine en qualifiant le pays de menace du siècle » ; et Matthew Pottinger « a mené une bataille idéologique en façonnant une ligne de front anti-Chine ».

Les conseillers de Donald Trump, Steve Bannon et John Bolton « ont été tristement célèbres pour avoir contribué à façonner les politiques anti-chinoises agressives visant à contenir de manière globale la Chine sur l’économie, le commerce, la haute technologie, etc. »

De fait, la Chine a « interdit à ces personnes et aux membres de leur famille immédiate d’entrer dans la partie continentale de la Chine, à Hong Kong et à Macao. Les entreprises et les institutions qui leur sont associées sont également interdites de faire des affaires avec la Chine ».

Ces sanctions se justifient par le fait que ces individus « ont également dénigré et attaqué la Chine sur plusieurs sujets, dont des questions liées à la souveraineté comme Hong Kong, le Xinjiang et Taïwan en répandant des théories du complot et de fausses accusations ».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :