Nissan, allié du français Renault, a annoncé la création d’une nouvelle société pour développer ses services de mobilité en Chine, dont des robotaxis (véhicules autonomes) et mener des investissements dans ce secteur.

La société Nissan Mobility Service Co. sera installée à Suzhou, où le constructeur automobile japonais va collaborer avec les autorités d’une ville nouvelle de cette métropole, selon un communiqué.

«En tirant parti de notre expérience et de notre expertise en matière de services de mobilité sur le marché japonais, nous transformons nos activités en Chine en exploitant le futur secteur des services de mobilité», a déclaré Hideki Kimata, président de Nissan (China) Investment Co, filiale chinoise du groupe.

Cette installation sera possible avec l’aide de WeRide, une start-up chinoise dans les véhicules autonomes. Cette société est déjà partenaire avec Renault-Nissan-Mitsubishi Motors et devrait aider au déploiement de robotaxis du groupe japonais à Suzhou.

La Chine est l’un des marchés les plus avancés au monde en matière de robotaxis. Diverses sociétés locales testent de tels services dans de nombreuses villes du pays et leur usage commercial est parfois déjà autorisé, comme à Pékin depuis l’an dernier.