De CGTN – Depuis plus d’un siècle, la Chine poursuit inlassablement sa modernisation – allant de « Revitaliser la Chine » à la réalisation de l’objectif des «quatre modernisations» lancé après la fondation de la République populaire de Chine en 1949, faisant référence à l’agriculture, l’industrie, la défense et la science.

La modernisation n’est désormais plus un simple rêve pour le peuple chinois. En 2022, les dirigeants chinois ont dévoilé leur projet de construction d’une Chine socialiste moderne en tous points, avec une approche chinoise unique.

«Un plan ambitieux a été dessiné pour construire un pays socialiste moderne à tous égards et pour faire progresser le grand rajeunissement de la nation chinoise sur tous les fronts par le biais d’une approche chinoise de la modernisation, sonnant le clairon des temps pour que nous allions de l’avant sur un nouveau chemin», a déclaré le président chinois Xi Jinping dans son discours du Nouvel An samedi.

Vers la modernisation de la Chine

En octobre, la modernisation de la Chine, un terme clé définissant le parcours de la Chine vers le rajeunissement, a été pour la première fois inscrit dans un rapport destiné au Congrès national du Parti communiste chinois (PCC).

La modernisation chinoise comporte des éléments qui sont universels à tous les processus de modernisation, mais se caractérise par des traits qui sont propres au contexte chinois.

Le président Xi a souligné les caractéristiques uniques de la modernisation chinoise : la modernisation d’une population immense, de la prospérité commune pour tous, du progrès matériel et culturel-éthique, de l’harmonie entre l’humanité et la nature, et du développement pacifique.

La Chine s’efforce de réaliser la modernisation pour plus de 1,4 milliard de personnes, un nombre plus important que la population combinée de tous les pays développés du monde aujourd’hui.

Avec la croissance régulière de sa propre économie, la Chine prône la prospérité commune pour que chacun reçoive une part équitable de sa réussite économique et pour réduire les inégalités. Selon le Livre bleu de la Prospérité Commune, l’indice de prospérité commune de la Chine a augmenté de 79,3%, passant de 24,67 en 2013 à 44,23 en 2020.

Tout en poursuivant la consolidation de la base matérielle de la modernisation et l’amélioration des conditions matérielles du bien-être de la population, la Chine s’efforce de développer une culture socialiste avancée, d’encourager des idéaux et des convictions forts et de faire perdurer l’héritage culturel de la Chine. La Chine détient désormais 43 éléments sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, soit le nombre le plus élevé au monde.

En 2022, guidée par la nouvelle philosophie de développement, caractérisée par un développement innovant, coordonné, durable, ouvert et partagé, la Chine est restée un moteur de croissance de premier plan pour l’économie mondiale. Le Fonds monétaire international a prédit que l’économie chinoise connaîtrait une croissance de 3,2% en 2022, alignant ainsi son rythme sur celui des prévisions mondiales.

Comme les dirigeants chinois l’ont promis à de nombreuses reprises, le pays est resté attaché à un développement pacifique. L’Initiative pour la sécurité mondiale lancée en avril en est un exemple. Elle a déjà obtenu l’appréciation et le soutien de plus de 70 pays.

Avec de solides étapes

Le PCC vise à réaliser la modernisation socialiste de 2020 à 2035, et à faire de la Chine un grand pays socialiste moderne, prospère, fort, démocratique, culturellement avancé, harmonieux et beau de 2035 jusqu’au milieu de ce siècle.

Le chemin pour atteindre les objectifs se dessine déjà. Grâce à sa philosophie de développement centrée sur l’être humain, le pays a construit les plus grands systèmes d’éducation, de sécurité sociale et de soins de santé du monde.

Xi Jinping a qualifié l’innovation comme étant le cœur de l’effort de modernisation de la Chine. La quête d’indépendance de la Chine en matière d’innovation scientifique se reflète dans ses diverses réalisations, notamment le système de navigation par satellite Beidou, l’exploration spatiale, y compris les sondes lunaires et martiennes et la construction de la propre station spatiale chinoise, ainsi que le submersible habité de haute mer Fendouzhe. Le pays a également développé ses propres technologies ferroviaires à grande vitesse, ses technologies de communication 5G et son intelligence artificielle.

Dans l’indice mondial de l’innovation 2022 fourni par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, une agence spécialisée de l’ONU, le rang de la Chine est passé à la 11e place parmi les 132 économies étudiées.

Guidée par la vision de Xi selon laquelle « les eaux lucides et les montagnes luxuriantes sont des atouts inestimables », la volonté de modernisation de la Chine met également l’accent sur la coexistence harmonieuse entre l’humanité et la nature. Le pays a réduit l’intensité de ses émissions de carbone de 34,4 % au cours des dix dernières années et s’est engagé à ce que les émissions de CO2 atteignent leur maximum avant 2030 et à ce que la neutralité carbone soit atteinte avant 2060.

En outre, la Chine réaffirme qu’elle fera avancer un programme plus large d’ouverture dans plus de domaines et avec plus de profondeur, qu’elle suivra la voie chinoise de la modernisation et qu’elle partagera avec le monde les opportunités de développement de la nation. Au cours des 11 premiers mois de 2022, le commerce de marchandises de la Chine a augmenté de 8,6 % en glissement annuel pour atteindre 38,34 billions de yuans (5,5 milliards de dollars), selon l’Administration générale des douanes.