La Conférence centrale sur le travail économique a défini les priorités de l’économie en 2019, alors que le pays est en pleine transition économique, basée sur les services, la consommation et l’investissement intérieur.

2019 apparait donc comme une « année cruciale pour la construction d’une société moyennement prospère à tous égards d’ici 2020 », d’après les médias chinois.

La conférence a eu lieu du 19 au 21 décembre à Beijing, en présence des plus hauts dirigeants du pays. Les débats ont porté sur les performances économiques de 2018, et l’établissement des plans pour 2019.

Ainsi, pour 2019, la politique budgétaire et monétaire sera proactive pour l’une et prudente pour l’autre, afin de procéder à des modifications préventives et à ajuster les politiques au moment opportun, tout en garantissant la stabilité de la demande globale.

  • Concernant les réductions d’impôts, la politique fiscale proactive envisagée mettra en place une réduction plus importante des impôts et des taxes ainsi qu’une augmentation relativement substantielle de l’émission d’obligations spéciales des administrations locales.
  • Conscient de l’impact négatif des «sociétés zombies», le gouvernement va continuer sa chasse aux sorcières, tout en favorisant les nouvelles technologies et les nouveaux ensembles industriels.
  • Concernant le secteur manufacturier de haute qualité, le gouvernement va mettre l’accent sur l’innovation technologique avec la mise en place d’une plate-forme ouverte, coordonnée et efficace pour la recherche et le développement de technologies génériques.
  • Concernant la robustesse du marché intérieur, le gouvernement va accélérer le développement du secteur des services, notamment l’éducation, la garde des enfants, les soins aux personnes âgées, l’assurance maladie, la culture et le tourisme, tout en améliorant la consommation et en augmentant le pouvoir d’achat.
  • Concernant la stratégie de revitalisation rurale, il est prévu d’améliorer le cadre de vie dans les zones rurales. Pour cela, le pouvoir central va favoriser le traitement des déchets et des eaux usées, mener à bien la «révolution des toilettes» et poursuivre la réforme du système foncier rural.
  • Concernant la réforme du marché des capitaux, un conseil de l’innovation scientifique et technologique va être lancé à la Bourse de Shanghai et expérimentera un système d’enregistrement.
  • Concernant l’ouverture du pays, l’accès au marché devrait être assoupli, le traitement national avant établissement et la gestion des listes négatives devraient être pleinement mis en œuvre afin de protéger les intérêts légitimes des sociétés étrangères en Chine, en particulier les droits de propriété intellectuelle.
  • Concernant les exportations et les importations, le gouvernement souhaite les augmenter, ainsi que promouvoir un marché d’exportation plus diversifié et réduire les coûts institutionnels des procédures d’importation.
  • Enfin, concernant le marché immobilier sain, un mécanisme à long terme sera instauré pour préserver le bon développement du marché immobilier et à l’adhésion au principe selon lequel «le logement est un lieu de vie et pas destiné à la spéculation».

A lire aussi : Nouveau plan logement 2019