L’Administration nationale de l’immigration (ANI) de la Chine a dénoncé les récentes informations diffusées par des médias étrangers sur ses pratiques de contrôle des frontières, affirmant que ces rumeurs visent à déformer et à discréditer les politiques d’entrée et de sortie du pays.

Certains médias ont suggéré que la Chine avait suspendu la délivrance de passeports aux citoyens ou empêché les gens de quitter le pays. Toutefois, la Chine a annoncé, le 12 mai, qu’elle allait «mettre en place une politique de l’immigration stricte» en limitant les «sorties non-essentielles» des détenteurs d’un passeport chinois.

Un porte-parole de l’ANI a indiqué lors d’un point presse que « cette désinformation a pour but de saper les mesures légales, ciblées et efficaces de gestion de l’entrée et de la sortie mises en place par le pays dans le cadre du maintien d’approches régulières de réponse à la Covid-19 ».

L’administration a « fermement mis en oeuvre une stratégie visant à prévenir à la fois les cas entrants et les résurgences nationales depuis l’épidémie de COVID-19, réduisant efficacement le risque d’infection causé par les personnes qui entrent ou sortent du pays ».

Les agences d’immigration à tous les niveaux au sein du pays ont amélioré les mesures d’entrée et de sortie afin de fournir les services de passeport en temps opportun pour les personnes qui doivent se rendre à l’étranger pour faire des études, des affaires, des recherches, des traitements médicaux ou d’autres raisons, a précisé le porte-parole.

Les autorités ont également accéléré les services de passeport pour les personnes se rendant à l’étranger pour participer à la lutte contre la Covid-19 ou transférer des fournitures de secours.

Pourtant depuis mars 2020, plus de 98 % des vols internationaux au départ ou à destination de la Chine sont annulés, et les prix des billets sont prohibitifs.

En août 2021, les services de l’immigration avaient limité la délivrance de passeports aux citoyens souhaitant voyager pour leurs études et leur travail. Pékin tenait à empêcher les chinois de sortir, afin de limiter le nombre des retours à venir.

En 2021, la Chine a compté 74 millions d’entrées et de sortie de son territoire, un chiffre inférieur de 79% à celui de 2019, avant la pandémie. De plus, au premier semestre 2021, la Chine n’a délivré que 335 000 passeports, soit 2% du total délivré au 1er semestre de 2019.

Le porte-parole de l’ANI a indiqué que la pandémie mondiale était loin d’être terminée et qu’il existait toujours une grande incertitude quant à son évolution. Le risque d’être infecté étant toujours élevé, l’ANI a conseillé à la population de s’abstenir de déplacement transfrontalier non urgent et inutile.

« Les personnes qui doivent entrer ou sortir du pays peuvent obtenir des informations sur le site Internet officiel de l’ANI, sur son compte Wechat ou sur sa ligne d’assistance téléphonique », a précisé le porte-parole.