Les Etats-Unis et la Chine sont sur le point de signer « un accord historique » devant obliger le gouvernement chinois à mettre fin à ses subventions aux entreprises d’Etat, a déclaré le 28 février un conseiller de la Maison Blanche.

Larry Kudlow, interrogé sur la chaîne CNBC, a indiqué que la rencontre entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping, doit sceller cet accord, qui devrait intervenir « à la fin du mois de mars ».

« Les progrès (dans les négociations) ont été formidables (…) Je pense que nous nous dirigeons vers un accord historique« , a-t-il estimé. Il a également révélé que les documents sur lesquels les négociateurs travaillaient comprenaient « une partie portant sur l’atténuation du (programme économique de la Chine) 2025 et une importante réduction des subventions chinoises« .

La Chine a lancé en 2015 un plan baptisé « Fabriqué en Chine 2025 » (Made in China 2025),conçu pour faire du pays l’un des leaders mondiaux des hautes technologies, comme l’intelligence artificielle ou les véhicules à énergie nouvelle.

Pour les américains, le gouvrenement a subventionné massivement les entreprises d’Etat pour parvenir à ce statut. La virulence de l’administration Trump contre Beijing s’explique par la crainte que les Etats-Unis ne perdent leur domination dans le domaine des technologies au profit de la Chine.

A lire aussi : La Chine freinée dans ses ambitions technologiques

Pour de nombreux experts occidentaux, consultés par l’Agence France Presse, doutent d’une remise en cause de la stratégie économique de la Chine, via son Made in China 2025. En effet, ces derniers ne pensent pas que le gouvernement chinois va diminuner son rôle dans son économie.

Face au flou autour des négociations sino-américaines et de leur conséquences, Larry Kudlow a rappelé sur CNBC qu’un accord entre la Chine et les Etats-Unis devait obtenir l’aval au plus haut niveau du gouvernement chinois.