Sélectionner une page

RÉGIONS SPÉCIALES,Xinjiang

Récolte d’ADN des habitants du Xinjiang par les autorités

Selon certains médias occidentaux, entre 2016 et 2017, 36 millions personnes ont participé à un programme médical qui aurait permit aux autorités provinciales de récolter leur ADN.

Tout débute en 2016, lorsque le pouvoir provincial lance une vaste campagne sanitaire, baptisée «Médecine pour tous», proposant un bilan santé gratuit à tous ses habitants. D’après le New York Times, les autorités en ont profité pour récolter les données biométriques et ADN de tous les patients.

Plusieurs types d’actes ont été recensé comme les prélèvements sanguin et salivaire, les scans de l’iris, du visage et des empreintes digitales, et l’enregistrement de la voix. Toutes ces informations auraient été compilées dans une base de données que les autorités utiliseraient pour surveiller la population.

Il s’agit pour elles de surveiller plus particulièrement les Ouïghours, minorité ethnique musulmane. Selon les chiffres officiels, entre 2016 et 2017, presque 36 millions de personnes ont participé à ce programme.

Mais l’exécutif du Xinjiang a fermement démenti avoir utilisé cette campagne pour récolter des échantillons d’ADN. Il a expliqué que les commandes passées à l’entreprise américaine «Thermo Fisher» étaient destinées à «une utilisation interne».

«Thermo Fisher», premier fournisseur en équipements scientifiques, a rompu tous ses contrats avec les autorités du Xinjiang, les soupçonnant d’avoir volé les données génétiques de ses habitants.

Selon plusieurs enquêtes, notamment du Wall Street Journal, du New York Times et de l’ONG Human Rights Watch, les instruments de laboratoire de « Thermo Fisher » auraient permis aux autorités du Xinjiang d’élaborer un immense fichier de données biométriques et génétiques des habitants.

Après ces révélations, « Thermo Fisher » a expliqué qu’«il est essentiel de savoir comment nos produits et services sont utilisés – ou pourraient être utilisés – par nos clients». Aucune précision n’a été communiqué sur la commercialisation de ses équipements de séquençage génétique, ses kits d’ADN, et ses outils permettant le recensement ethnique dans le pays.

Pour Thermo Fisher, la situation est complexe. Selon son dernier rapport annuel, le marché chinois a représenté environ 10% de son chiffre d’affaires, soit 21 milliards de dollars (18,5 mds €) en 2017.

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire