Reportage de Radio Chine International Online – Au carrefour de l’Europe centrale et méridionale, la Serbie est le premier pays du centre-est de l’Europe à établir un partenariat stratégique global avec la Chine.

Le projet d’autoroute de la ceinture de Belgrade, la capitale du pays, est une étape permettant à POWERCHINA d’amener ses activités en Europe. Lors de la cérémonie d’ouverture de la section 5 de l’appel d’offres, le président serbe Aleksandar Vucic a mentionné un vieux dicton chinois «Pour devenir riche, il faut commencer par bâtir une route», qui a fortement résonné avec le concept de développement de la Serbie ces dernières années.

L’étroite relation sino-serbe et la gentillesse du gouvernement serbe et du peuple vis-à-vis des entreprises chinoises ont servi de base pour faire avancer le projet d’autoroute de la ceinture de Belgrade. Le projet a recruté de nombreux ingénieurs et cadres supérieurs serbes pour localiser sa gestion, ce qui a non seulement réduit la phase de transition dans la phase préliminaire, mais a également jeté des bases solides pour sa mise en œuvre en douceur.

Jovica Radic, ingénieur en chef adjoint du responsable du projet, a déclaré que l’achèvement de l’autoroute réduira la pression et les détournements de la circulation dans la capitale, ainsi que le nombre d’accidents de la circulation, le coût de la conduite, la pollution urbaine, les émissions nocives et le bruit des véhicules dans les zones urbaines.

«La conception est un grand défi. Les entrepreneurs sont prêts à le relever et ils ont investi beaucoup de compétences et d’efforts dans un temps limité. Les tunnels et les ponts représentent une grande partie du projet, ce qui pose des difficultés de construction. Cependant, dans de telles circonstances, le travail acharné, les compétences en gestion, le haut niveau technique et la superbe capacité de construction de POWERCHINA se sont avérés être un partenaire fiable et crédible dans le secteur des infrastructures à l’avenir», a déclaré Jovica Radic.

Il s’attendait à ce que les entreprises chinoises puissent partager l’expérience du développement rapide en Chine grâce à leur influence politique et leur technologie et contribuer au développement de la Serbie.