La Chine a déclaré lors d’une réunion de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) que les restrictions imposées par les États-Unis aux applications mobiles chinoises TikTok et WeChat violaient les règles de l’organisation internationale.

L’administration du président américain Donald Trump a ordonné de bloquer les téléchargements de TikTok et WeChat, considérées comme une menace de la Chine pour la sécurité des États-Unis.

Donald Trump a également imposé à la société basée en Chine, ByteDance, propriétaire chinois de TikTok, de céder ses activités à une entreprise américaine. Cependant, un juge de Washington a refusé « pour le moment » de bloquer TikTok.

D’après une source anonyme citée par l’agence de presse Reuters, un représentant de Chine a affirmé lors d’une réunion à huis clos que les mesures américaines étaient « clairement incompatibles avec les règles de l’OMC », qu’elles restreignaient les échanges transfrontaliers et violaient les principes et objectifs de base du système commercial multilatéral.

D’après le fonctionnaire, le délégué de la Chine a jugé que l’incapacité des États-Unis à fournir des preuves concrètes expliquant les raisons de ses mesures était un « abus évident » des règles de l’OMC.

La déclaration de la Chine n’aura aucune conséquence en soi, mais le gouvernement chinois a la possibilité de déposer une plainte officielle à ce sujet auprès de l’organisme basé à Genève.