Le Prix Confucius de la Paix a été créé en novembre 2010,  par le « Centre chinois d’études internationales pour la paix », suite à la proposition de l’homme d’affaires Liu Zhiqin le 17 novembre 2010.

Le jury était composé d’un colonel de l’armée populaire de libération, d’un journaliste du Quotidien du peuple et d’un responsable de l’école du parti communiste chinois et il disposait d’un prix doté d’une récompense de 100’000 yuans (11’000€). Les membres du comité ont expliqué que le prix avait été créé afin de « promouvoir la paix dans le monde du point de vue de l’Orient », et notamment le Confucianisme.

Le premier prix a été décerné le 9 décembre 2010 à Lien Chan, Président honoraire du Guomindang basé à Taïwan. Celui-ci a été décerné la veille du jour où le Comité Nobel doit remettre son Prix de la Paix à l’intellectuel Liu Xiaobo.

De son côté, le directeur de recherche de l’IRIS, Barthélémy Courmont a indiqué que le nom de Lien Chan « n’a pas été choisi au hasard. Pékin aurait pu choisir une personnalité douteuse, au risque de faire de ce prix une décoration ridicule et sans lendemain. Mais en choisissant un ancien dirigeant taïwanais, l’association qui revendique la paternité de ce prix souhaite offrir un symbole très fort marquant le rapprochement entre les deux rives du détroit de Taïwan ».

Tan Liuchang, Président du Comité du Prix de la Paix Confucius, avait alors expliqué que Lien Chan avait contribuer « de manière immense au développement des relations trans-détroit et à la paix dans le monde« .

Le but est alors de « montrer au reste du monde comment les chinois comprennent le mot paix« , car « la Chine en elle-même est un symbole de paix et une force du maintien de la paix, en particulier dans un monde où les conflits sont partout« , a assuré Tan Liuchang.

Ce dernier a souligné ne pas chercher « à faire injure à d’autres organisations. Nous sommes ici pour offrir une façon de penser« , sans « concurrencer ou remplacer le Prix Nobel de la Paix« . D’ailleurs, le comité a insisté sur le fait que le comité est « une organisation non gouvernementale« .

D’après Li Yonghui, professeur de relations extérieures à l’Université des Etudes Etrangères de Beijing, « la création de ce prix a pour but d’exprimer la façon chinoise d’interpréter la paix. Il est difficile de conclure que ce prix est lié, ou est utilisé pour protester contre tout autre prix du même genre. Parce que si c’était le cas, cela abaisserait l’intention et le mérite d’avoir reçu le Prix de la Paix Confucius ».

Or, le 29 septembre 2011, le comité organisateur du Prix a été révoqué à la suite d’une « violation des règlements » et son organisation se fait depuis à Hong Kong. En effet, cette initiative du Ministère de la culture avait ridiculisé ses sponsors car l’ancien vice-président taïwanais Lien Chan n’était pas venu chercher sa récompense.