Selon une nouvelle enquête menée par le site Zhipin.com, les femmes ont toujours des salaires inférieurs à ceux des hommes, mais l’écart salarial entre les sexes se rétrécit en raison du nombre grandissant de femmes occupant des postes de gestion.

En 2019, le salaire moyen des hommes urbains chinois était de 22,5% plus élevé que celui des femmes, contre 27,7% en 2018. Il s’agit de la première baisse en trois ans, a indiqué un rapport de Zhipin.com, un site de recrutement.

Les femmes urbaines ont gagné en moyenne 6.995 yuans (environ 908€) par mois l’an dernier, en hausse de 7,7% en glissement annuel, soit 81,6% de ce que les hommes gagnaient, selon le calcul du rapport.

Le document attribue la réduction de la différence salariale au fait que davantage de femmes accèdent aux postes de gestion. Ces dernières seraient plus motivées et désireuses de progresser professionnellement, bien que leur part soit encore beaucoup plus faible que celle des hommes.

En 2019, 25,4% des postes de direction dans les entreprises chinoises ont été pris par des femmes, en hausse de 0,4 point de pourcentage par rapport au niveau de 2018. Notamment, 51,8% des cadres des ressources humaines étaient des femmes, soit 1,1 point de pourcentage de plus qu’il y a un an.

« La participation des femmes aux activités clés telles que celles relatives aux technologies, aux produits et aux ventes s’est également améliorée », selon le rapport, cité par l’agence de presse, Xinhua. Ainsi, la part des femmes cadres en charge des ventes a augmenté de 0,44 point de pourcentage.

Il y a également eu une augmentation du nombre de femmes occupant des postes plus qualifiés et mieux rémunérés, car un plus grand nombre d’entre elles se sont spécialisées dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques, a noté le document.

Bien que moins de 30% des 15 emplois technologiques les mieux rémunérés aient été occupés par des femmes l’année dernière, environ 60% de ces professions ont vu une plus grande présence de femmes, ajoute-t-il.

Selon le rapport, « l’éducation joue un rôle nettement positif dans le niveau de salaire des femmes« , ont indiqué les rapporteurs.

Ces derniers ont assuré que « pour chaque année supplémentaire d’éducation, les femmes reçoivent une augmentation des salaires moyens de 5,1%, soit 0,5 point de pourcentage de plus que celui des hommes ».

Les employées représentaient 43,7% du nombre total d’employés en 2018, en hausse de 0,2 point de pourcentage par rapport à l’année précédente. Parallèlement, les femmes représentaient 49,6% des étudiants diplômés et 52,5% des étudiants à temps plein, selon des données officielles.