Shanghai Electric signe une entente pour lancer un centre de recherche et de développement sur les technologies de production d’hydrogène pour membrane échangeuse de proton, favorisant ainsi le développement de l’hydrogène vert en Chine.

Shanghai Electric (la « Société »), le fabricant et fournisseur mondial de premier plan d’équipements de production d’électricité, d’équipement industriel et de services d’intégration, s’est associé, le 4 mars dernier, au Dalian Institute of Chemical Physics de la Chinese Academy of Sciences (« Institut Dalian ») en vue de lancer le centre de recherche et développement sur les technologies de production d’hydrogène pour membrane échangeuse de proton.

Les deux parties ont signé une entente de coopération concernant la mise au point d’équipements et de systèmes de production d’hydrogène à haut rendement et modulaires en mégawatts pour membrane échangeuse de proton, ce qui représente un pas en avant considérable pour Shanghai Electric dans le domaine de l’énergie associée à l’hydrogène.

Shanghai Electric Logo En tant que l’un des plus importants fabricants d’équipement d’énergie de la Chine, Shanghai Electric est à l’avant-garde en matière de développement de l’hydrogène vert dans le cadre des efforts de la Chine pour une énergie propre.

Le 14e plan quinquennal, dans lequel l’hydrogène vert occupe une place importante, a fait l’objet de discussions au cours des « deux séances » de cette année. Grâce à un solide appui gouvernemental et à un vif intérêt au sein du secteur, 2021 devient l’an zéro de l’industrie de l’énergie basée sur l’hydrogène.

À l’heure actuelle, Shanghai Electric et l’institut Dalian ont conclu un accord préliminaire sur la trajectoire de croissance du secteur pour la production de nouvelles énergies électriques et d’hydrogène par électrolyse de l’eau.

Dans le cadre de cette coopération, les deux parties continueront également d’accroître le potentiel transformationnel de la production d’hydrogène par électrolyse de l’eau pour membrane échangeuse de proton, d’accélérer le développement de produits d’hydrogène par électrolyse de l’eau pour membrane échangeuse de proton et de faire la promotion des applications et scénarios au sein du secteur.

En outre, ils continueront à favoriser une collaboration approfondie dans l’ensemble de la chaîne industrielle de l’énergie basée sur l’hydrogène afin d’accélérer l’industrialisation globale. L’énergie basée sur l’hydrogène présente le plus grand potentiel parmi toutes les formes d’énergie propre actuelles, et le succès de son développement repose sur sa production.

À l’heure actuelle, la production d’hydrogène provient principalement des combustibles fossiles, de la récupération et de la purification de sous-produits industriels d’hydrogène et de la production par électrolyse de l’eau. Ces processus se traduisent par d’importantes émissions de carbone.

Le développement rapide des équipements d’électrolyse de l’eau pour membrane échangeuse de proton à travers le monde au cours des dernières années a permis aux technologies actuelles d’atteindre la neutralité carbone, en exploitant efficacement de l’hydrogène vert et propre.

Cette percée sera déterminante pour aider la Chine à atteindre son pic d’émissions et ses objectifs de neutralité carbone. Le potentiel commercial de la production d’hydrogène à partir d’eau électrolysée est donc énorme.

Selon les prévisions, d’ici 2050, l’énergie basée sur l’hydrogène représentera environ 10 % du marché de l’énergie en Chine, avec une demande atteignant 60 millions de tonnes et une valeur de production annuelle supérieure à 10 billions de yuans.

Le rapport Hydrogen: Tracking Energy Integration publié par l’Agence internationale de l’énergie en juin 2020 indique que le nombre de projets de production d’hydrogène par électrolyse à l’échelle mondiale et la capacité installée ont augmenté considérablement; la production ayant grimpé en flèche, passant de 1 MW en 2010 à plus de 25 MW en 2019.

L’engouement provient du potentiel pour l’hydrogène de grossir les rangs du gaz naturel en tant que ressource énergétique qui joue un rôle central dans le commerce international, que celui-ci pourrait même remplacer un jour.

Selon le rapport de PwC intitulé The Dawn of Green Hydrogen publié en 2020, la capacité de production d’hydrogène expérimental atteindra 530 millions de tonnes d’ici le milieu du siècle. Shanghai Electric met l’accent sur l’hydrogène depuis plusieurs années déjà, en tenant compte de son potentiel considérable de croissance en tant que l’une des nouvelles technologies énergétiques de l’avenir et, en particulier, de sa capacité à alimenter les véhicules à nouvelle énergie.

Le Central Research Institute de Shanghai Electric investit depuis 2016 dans la recherche et le développement de dispositifs et technologies d’assemblage de piles à combustible. En 2020, le moteur à pile à combustible développé de façon indépendante par Shanghai Electric, qui offre une capacité de production d’énergie de 66 KW et peut démarrer à des températures de jusqu’à -30 °C, a réussi le test d’inspection du National Motor Vehicle Product Quality Inspection Center.

Il est doté du système de circulation de l’hydrogène exclusif de Shanghai Electric, qui procure une puissance importante et une endurance impressionnante, et a le potentiel de remplacer les moteurs à essence et moteurs diesel dans les véhicules commerciaux. À mesure que la technologie évoluera, l’hydrogène entrera dans une étape d’industrialisation accélérée.

Shanghai Electric saisit toutes les occasions de favoriser le développement et la transformation vers une énergie verte. Dans le cadre de ces efforts, Shanghai Electric a établi en 2020 une division de l’hydrogène et de l’énergie afin d’accélérer le développement et d’ouvrir la voie à une nouvelle ère d’énergie verte et propre.

En tant que l’une des plus grandes entreprises de fabrication d’équipement d’énergie en Chine, Shanghai Electric mise sur une capacité dans les domaines du développement, du marketing, des investissements et du financement, et de l’ingénierie-approvisionnement-construction afin de continuer d’accélérer le développement et l’innovation dans le secteur de l’énergie nouvelle.

La Société jouit d’une fondation synergique et de ressources avantageuses au sein de la chaîne industrielle, de la production d’électricité en amont à la chimiométallurgie en aval. La combinaison de ces éléments accélérera l’entrée de Shanghai Electric dans le marché de la production d’hydrogène.

À l’heure actuelle, Shanghai Electric a déployé un certain nombre d’importants projets de démonstration au sein du secteur de l’énergie intégrée à l’hydrogène vert à la base de Ningdong, l’une des quatre zones de démonstration du secteur moderne des produits chimiques à base de charbon en Chine.

Parmi ceux-ci, le projet énergétique « source-réseau-charge-stockage-hydrogène » de la base de Ningdong intègre les concepts de production d’énergie renouvelable, de stockage d’énergie, de production d’hydrogène à partir de l’électrolyse, ainsi que l’ensemble de la chaîne industrielle des produits chimiques et de la métallurgie écologiques.

En décembre 2020, Shanghai Electric a signé un accord de coopération en vue de réaliser un projet énergétique « source-réseau-charge-stockage-hydrogène » à la bannière avant d’Otog, en Mongolie intérieure.

Le projet, qui fait appel à des équipements de stockage d’énergie électrochimique et de production d’hydrogène à grande échelle, permettra de construire une nouvelle base importante de production de nouvelle énergie et d’aider la région à s’approvisionner efficacement en énergie froide, énergie thermique, électricité, énergie vapeur et énergie basées sur l’hydrogène.