Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé ce 3 février qu’un kit de test rapide pour le nouveau coronavirus est en cours de développement, afin de diagnostiquer plus rapidement les infections, principalement dans les administrations et institutions du pays.

Lors d’une session parlementaire, Fumio Kishida, chef politique du Parti libéral-démocrate au pouvoir, a indiqué que les tests de dépistage du virus ne sont actuellement effectués que dans des institutions publiques ou gérées par l’Etat, comme l’Institut national des maladies infectieuses.

« Nous nous sommes déjà lancés dans le développement d’un kit de test simple« , a assuré Shinzo Ae. « Alors que les cas d’infections augmentent au Japon, il est urgent d’améliorer les tests (pour le virus) et d’améliorer les services de consultation », a ajouté ce dernier après l’intervention de Fumio Kishida.

Le Premier ministre japonais a ajouté que les responsables sanitaires travaillent à l’établissement d’un cadre permettant aux institutions privées d’effectuer des tests pour le coronavirus, au-delà des institutions publiques.

Le Japon intensifie ses efforts pour contenir la propagation du virus alors que le nombre de cas confirmés, y compris des ressortissants étrangers, est passé à 20.

Shinzo Abe a également assuré que l’épidémie en cours n’aurait pas d’impact sur le déroulement des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo cet été. Il s’est engagé à travailler avec les instances internationales, dont l’Organisation mondiale de la santé, pour s’assurer que la préparation de ces grands événements sportifs ne soit pas entravée.