Le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, a mis en garde les pays membres de l’Union européenne, contre la Chine en Europe.

« Si nous ne pouvons pas réussir, par exemple, à développer une stratégie commune envers la Chine, la Chine réussira alors à diviser l’Europe« , a déclaré le ministre aux ambassadeurs français le 30 août, lors de la Semaine des ambassadeurs à Paris.

Sigmar Gabriel a exhorté l’Europe à jouer un rôle plus fort et plus efficace sur l’échiquier mondial, étant donné que le rejet de l’Union par les Britanniques risque de réduire son poids.

« Si nous souhaitions que la future génération européenne ait son mot à dire, il faut sauvegarder notre union. L’Europe ne pourrait pas peut-être attendre les décisions russes et américaines dans les futures crises« , a indiqué ce dernier, ajoutant qu’il « revient donc à nous d’adopter une feuille de route européenne aux moments nécessaires ».

Réagissant à ces propos, les autorités chinoises se sont dites le 31 août « choquée » par l’accusation du ministre allemand des affaires étrangères de diviser l’Europe.

Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, a demandé si Sigmar Gabriel pouvait citer un pays qui soutient l’intégration européenne, en privé ou en public, de manière plus « durable, ferme et inconditionnelle » que la Chine.

« Le soutien de la Chine en faveur de l’intégration de l’UE est particulierement important en ce moment où ce bloc fait face à des difficultés internes« , a souligné la porte-parole, ajoutant que « la Chine espère que l’UE apprécie son soutien, et que les personnes concernées arrêteront toutes les remarques et activités irresponsables qui pourraient entraver la confiance mutuelle et la coopération ».