Sinovac et Sinopharm vont fournir plus de 100 millions de doses à Covax

par | Juil 13, 2021 | 2019-nCoV, MONDE

Les deux principaux fabricants chinois de vaccins, Sinovac et Sinopharm, ont accepté de commencer immédiatement à fournir plus de 100 millions de doses de vaccin COVID-19 au centre de distribution de Covax.

Vaccin de la société Sinopharm

«Les accords, qui interviennent à un moment où la variante Delta pose un risque croissant pour les systèmes de santé, commenceront à mettre immédiatement 110 millions de doses à la disposition des participants de l’installation Covax, avec des options pour des doses supplémentaires», a déclaré l’alliance vaccinale Gavi, qui est l’un des principaux bailleurs de fonds de l’établissement.

Gavi, l’Alliance du Vaccin, aide à vacciner près de la moitié des enfants du monde contre les maladies infectieuses mortelles et invalidantes dans les pays pauvres. Sinovac et Sinopharm vont apporter une aide fondamentale pour la campagne de vaccination de certains pays fragilisés par la pandémie de Covid-19.

L’Alliance mondiale du vaccin et de l’immunisation (Gavi) a annoncé dans un communiqué avoir signé des accords de commande avec Sinopharm pour son vaccin à virus inactivé « BBIBP-CorV » et avec Sinovac pour son vaccin à virus inactivé « CoronaVac ».

Le directeur exécutif de Gavi, Dr Seth Berkley, a salué les accords introduisant deux autres vaccins dans le portefeuille de Covax, qui dispose désormais de 11 vaccins et candidats vaccins, dont ceux fabriqués par AstraZeneca, Johnson & Johnson, Moderna et Pfizer.

«Grâce à cet accord, et parce que ces vaccins ont déjà reçu la liste d’utilisation d’urgence de l’OMS, nous pouvons commencer à fournir des doses aux pays immédiatement», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Covax, qui est également soutenu par l’Organisation mondiale de la santé et la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations, a été mis en place pour assurer une distribution équitable des vaccins anti-Covid-19, en particulier dans les pays à faible revenu. Mais il a eu du mal à se fournir suffisamment de doses financées par des dons pour les pays les plus pauvres.

Vaccin du laboratoire SinoVac

Le 11 juillet, Covax avait distribué plus de 102 millions de doses dans 135 pays – bien moins que l’objectif annoncé en début d’année.

Le directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a dénoncé le « nationalisme vaccinal » dans lequel une poignée de pays ont accumulé les coups, entraînant une « inégalité choquante » dans l’accès mondial à eux.

Alors que 70% de la population est vaccinée dans certains pays développés, le chiffre est inférieur à 1% pour les pays à faible revenu, selon l’ONU.

Annoncés ce 11 juillet, les accords permettent à Covax de récupérer 60 millions de doses de vaccin Sinopharm jusqu’à fin octobre et 50 millions de doses de Sinovac jusqu’à fin septembre.

Au total, quelque 170 millions de doses de Sinopharm et un total de 380 millions de doses de Sinovac pourraient potentiellement être disponibles d’ici la mi-2022, selon le communiqué.

Les doses de vaccin seront mises à la disposition des pays les plus pauvres, qui reçoivent des doses financées par des dons, et des participants payants de Covax.

L’Alliance Gavi a déclaré que Covax s’attend désormais à pouvoir distribuer 2 milliards de doses d’ici début 2022, dont 1,8 milliard aux 92 pays les plus pauvres dépendant de l’installation pour leurs vaccins anti-Covid-19.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :