Stabilité du marché de l’emploi dynamisé par les nouvelles économies

par | Oct 31, 2018 | ECONOMIE

Lu Aihong, porte-parole du ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, a expliqué lors d’un point presse que le marché de l’emploi est resté stable durant les trois premiers trimestres de l’année.

De même, le taux de chômage urbain a continué de baisser, « grâce aux industries émergentes qui sont devenues des secteurs qui emploient le plus », selon les récentes publiées ce 31 octobre.

L’emploi préserver par les nouveaux secteurs

Quelque 11,07 millions de nouveaux emplois ont été créés de janvier à septembre 2018, soit 100.000 de plus qu’à la même période l’année dernière, a précisé Lu Aihong.

« Nous avons atteint l’objectif annuel avec un trimestre d’avance », a indiqué ce dernier, ajoutant que le niveau d’emploi était stable pour les nouveaux diplômés et la main-d’oeuvre migrante rurale.

Ce dernier explique cette stabilité par « la solide création d’emplois au boom des nouveaux moteurs de l’économie, qui a contribué à deux tiers des nouveaux emplois ».

« Plus de 5 millions de nouvelles sociétés ont été enregistrées pendant les trois premiers trimestres, soit 18.000 chaque jour… fournissant un important soutien au taux d’emploi stable », a souligné l’économiste.

Cependant, la pression sur le marché de l’emploi allait persister, en raison des incertitudes croissantes à l’intérieur et à l’extérieur du pays, soulignant que la stabilité pourrait se poursuivre, grâce à une économie stable et à une innovation et un entrepreneuriat vigoureux.

Des données encourageantes pour les autorités

En septembre 2018, le taux de chômage dans les régions urbaines était de 4,9%, en baisse de 0,1 point de pourcentage par rapport à la même période l’année dernière et par rapport au niveau enregistré il y a un mois, selon le Bureau d’Etat des statistiques (BES).

Le nombre des emplois nouvellement créés dans les régions urbaines a dépassé 11 millions au cours des trois premiers trimestres. Ce chiffre intègre l’objectif annuel du gouvernement avec une avance de trois mois.

D’après l’agence de presse XInhua, depuis le mois d’avril 2018, le BES publie régulièrement un sondage sur le taux de chômage mensuel dans les régions urbaines. l’objectif selon l’institution est d’aider le gouvernement à améliorer le macro-contrôle et à fournir des informations pour l’élaboration des politiques de l’emploi.

Ainsi, le taux de chômage urbain est calculé par sondage sur la base du nombre de chômeurs ayant participé à l’enquête sur l’emploi dans les régions urbaines, y compris les travailleurs migrants dans les villes.

Ce changement de méthodologie a débuté en 2014, dans le but selon les autorités compétentes de « mieux refléter le marche du travail et de compléter le taux de chômage urbain publié par le ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale ».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :