Durant la période Yuan You de la dynastie Song, l’érudit Su Dongpo était un officier à Hangzhou. Il mena le peuple de Hangzhou durant les travaux suites aux inondations du Lac Occidental.

Il fit construire une digue qui ne fit pas que résoudre le problème, mais ajouta également à la beauté du lac. Pour lui faire part de leur gratitude, les villageois offrirent à Su Dongpo des porcs pour qu’il puisse cuisiner son plat bien aimé, le porc braisé.

Alors qu’il reçu une bonne qualité de viande de porc, Dongpo la partagea avec les ouvriers qui avaient aidé au projet sur le lac. Il dit alors à sa famille de couper la viande en petits carrés et de la cuire en utilisant une méthode qu’il avait mise au point : ajouter un peu d’eau et laisser mijoter pendant un long moment.

En la cuisinant de cette façon, la viande est plus parfumée, croustillante à l’extérieur et tendre à l’intérieur tout en perdant son gras. Le plat fit l’unanimité et les ouvrier le nommèrent le porc Dongpo. Plus tard, la coutume de cuire le porc Dongpo pour le réveillon du nouvel an chinois, pour exprimer l’admiration et le respect envers Su Dongpo, est devenue une tradition.

Il y a beaucoup plus de plats qui ont été créés par des érudits à diverses époques. Certaines recettes n’ont pas été transmises ni écrites, mais leur essence a été adaptée par nombre de chefs dans l’histoire, créant des plats en fonction des différents goûts qui ont été acceptés par les populations de différentes régions et de différents périodes.

Un des plats chinois les plus populaires, qui peut être préparé facilement et avec toutes sortes de légumes et de viandes, est le Chao Fan (le riz sauté).