vendredi, juin 14

Étiquette : peine de mort

Justin Trudeau critiqué en Chine
Amériques, MONDE

Justin Trudeau critiqué en Chine

Beijing a rejeté l'accusation du Premier ministre canadien Justin Trudeau, attestant que le gouvernement chinois aurait «arbitrairement» condamné à la peine de mort un ressortissant canadien accusé de trafic de drogue. Pour Justin Trudeau, cette affaire est irresponsable et ne reflète pas l'esprit de l’Etat de droit. «Nous appelons la partie canadienne à respecter la souveraineté judiciaire de la Chine, à corriger ses erreurs et à cesser de faire des remarques irresponsables», a indiqué la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying (image de une). Le Premier ministre canadien a exprimé «son extrême préoccupation» après que le ressortissant canadien Robert Lloyd Schellenberg, reconnu coupable de trafic de drogue, a été condamné à mort par un tribunal le 14 janv...
Un canadien condamné à mort pour trafic de drogue
Amériques, MONDE

Un canadien condamné à mort pour trafic de drogue

Robert Lloyd Schellenberg a été condamné le 14 janvier à la peine de mort en Chine à l’issue de son nouveau procès pour trafic de drogue, une décision qualifiée de «très inquiétante» par Ottawa. Robert Lloyd Schellenberg, 36 ans, s’était vu infliger en novembre 2018, lors d’un premier jugement, une peine de 15 ans de prison et 150 000 yuans d'amende. Ce verdict a été jugé fin décembre trop «indulgent» par la justice chinoise. Robert Lloyd Schellenberg a clamé son innocence toute la journée devant un tribunal de la ville de Dalian, en vain. «Le tribunal rejette totalement les explications et la défense de l’accusé, car elles vont à l’encontre des faits», a indiqué le juge en prononçant le verdict. «C’est très inquiétant que la Chine commence à agir de façon arbitraire pour appli...
La Chine exécute « chaque année davantage de condamnés »
Police et Justice, SOCIETE

La Chine exécute « chaque année davantage de condamnés »

"La Chine veut jouer un rôle de premier plan sur la scène internationale, mais en matière de peine de mort elle a le pire des rôles en exécutant chaque année davantage de condamnés que tout autre pays au monde", a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International. Pour le Numéro 3 du pouvoir chinois, Zhang Dejiang, également plus haut législateur du pays, a évoqué la réduction du nombre de crime conduisant à la peine de mort depuis 1979, année d'entrée en vigueur du code pénal. Dans son rapport mondial sur le recours à la peine de mort en 2016, rendu public mardi 11 avril, Amnesty International a révélé que "les autorités chinoises utilisent un système élaboré pour garder le secret sur l'ampleur des exécutions dans le pays". Reconnaissant des retards en matière ...
Au Xinjiang, des arrestations en cascade
SOCIETE, Xinjiang

Au Xinjiang, des arrestations en cascade

Près de 27.164 suspects ont été arrêtés au Xinjiang en 2014, ce qui représente une hausse de plus de 95% par rapport à 2013, a annoncé le China Daily, en janvier 2015. Le 27 août, l'agence de presse Xinhua a annoncé l'emprisonnement de 45 personnes. Les tribunaux de plusieurs villes de la région, situées au nord-ouest du pays, ont condamné ces personnes pour "organisation de groupes terroristes" et "passage illégal de frontière". Sur les 45 personnes condamnées, deux l'ont été à la prison à vie, et les 43 autres ont reçu des peines comprises entre 4 et 15 ans de prison. Depuis janvier, l'armée chinoise a renforcé sa présence dans cette région frontalière de huit pays, dont l'Afghanistan, en resserrant "vigoureusement" les contrôles aux frontières, a indiqué le China Daily. "Nous avons r...
De moins en moins de peine de mort
SOCIETE

De moins en moins de peine de mort

La Chine est l'un des principaux pays à exécuter le plus de ses concitoyens. Cependant en 2010, les autorités décident de lâcher du lest en retirant 13 crimes sur les 68 qui aboutissent à des condamnations à mort. Cinq ans plus tard, le pays a procédé à moins d’exécutions, mais beaucoup plus de condamnation. Ainsi, 607 exécutions ont eu lieu en 2014, contre 778 en 2013, soit une baisse de plus de 20% dans l'Empire du milieu. La perpétuité au lieu de la mort Dans le cadre de la campagne "Frapper fort", lancée en mai 2014 pour lutter contre les troubles qui secouent la région autonome ouïghoure du Xinjiang, les autorités chinoises ont eu recours à la peine de mort. Au moins 21 personnes ont été exécutées en 2014 en lien avec différents attentats, tandis que trois personnes ont été condamnées...