Le ministère des affaires étrangères a annoncé aujourd’hui son intention de « rechercher une plus grande participation aux travaux des organisations internationales« , au moment où s’ouvre la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations unies.

Taipei compte sur ses alliés pour qu’ils l’aident à soutenir sa participation au sein des agences des Nations Unies,  lors de leurs interventions devant l’Assemblée générale du 20 au 26 septembre, a expliqué le ministre adjoint des Affaires étrangères

Wu Chih-chung, ministre adjoint taïwanais des affaires étrangères a indiqué qu’ils allaient demander aux représentants permanents des différents pays alliés  d’adresser un courrier au secrétaire général des Nations unies, afin de lui exposer « le besoin urgent d’inclure Taiwan au sein des agences spécialisées de l’organisation », a indiqué le site du gouvernement.

Dans cette lettre, Taiwan sera désigné par « République de Chine », « République de Chine (Taïwan) » et « Taïwan », a précisé Wu Chih-chung. Cette année, Taipei veut mettre en avant la nécessité pour les Nations Unies, de prendre en compte les droits des 23 millions de taïwanais à prendre part aux activités des agences onusiennes comme l’Organisation mondiale de la santé, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Le gouvernement taïwanais souhaite également faire valoir les progrès accomplis par les autorités, dans la réalisation des objectifs de développement durable à l’horizon 2030. Le ministre espère ainsi pouvoir participer aux discussions thématiques organisés dans ce domaine.

 De son côté, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Lu Kang, avait rappelé en août que « la Chine s’oppose fermement à toute action ou parole soutenant l’indépendance de Taïwan ». « Il n’y a qu’une seule Chine dans le monde, et Taiwan fait une partie de la Chine », a ajouté ce dernier.

Lu Kang répondait à une question relative à la possible demande d’adhésion de Taïwan à l’ONU. En effet, Tsai Ming Shian, cadre de « l’Alliance des Nations unies de Taiwan » a exhorté la présidente Tsai Ing-wen d’écrire au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, pour faire une demande d’adhésion. En réponse, Wu Chih-chung, ministre adjoint taïwanais des affaires étrangères, avait assuré que les autorités de l’île ne promouvraient pas les efforts pour rejoindre les Nations unies.