Le ministre de l’économie de Taïwan, Shen Jong-chin, a indiqué que la République de Chine souhaitait intégrer le marché économique régional, lors de la 29ème réunion ministérielle de l’APEC.

Shen Jong-chin a indiqué que cette intégration passera par « la recherche de partenariats bilatéraux et en rejoignant des cadres multilatéraux dont le Partenariat trans-pacifique (TPP) et le Partenariat économique intégral régional (RCEP) ».

« Les discussions entre les économies membres de l’APEC ne doivent exclure personne, de manière à assurer la prospérité régionale », a indiqué Shen Jong-chin. Pour le gouvernement, « Taïwan est un élément indispensable de la chaîne de fournisseurs en Asie-Pacifique, et est résolu à travailler avec les autres membres de l’APEC pour donner forme à un nouveau modèle d’intégration régionale destiné à renforcer l’emploi, la distribution équitable des richesses et l’innovation ».

De son côté, Chen Mei-ling, ministre de l’environnement, a indiqué que « les efforts du gouvernement taïwanais pour promouvoir la sécurité alimentaire, une croissance innovante et inclusive, une agriculture durable et les autres domaines prioritaires » sont en accord avec la thématique du sommet de l’APEC 2017.

D’après cette dernière, son gouvernement a fait part au cours de ces dernières années de sa présence sur la scène régionale, avec récemment le lancement en 2016 d’un Centre de formation professionnel de l’APEC à Taichung.

Créer dans le cadre de l’initiative « Alliance pour la construction des capacités de développement des savoir-faire », proposée par Taiwan. Ce centre a déjà permis de former des ressortissant venus de l’Indonésie, de la Malaisie, des Philippines, de la Thaïlande et du Vietnam, a rappelé Chen Mei-ling.

Les deux ministres ont aussi évoqué le soutien de la République de Chine dans les « Lignes directrices de l’APEC pour l’intégration des femmes » ; l’Initiative d’innovation des deux sexes pour les technologies et les sciences ; et le sous-fond pour les femmes et l’économie.

Cette enveloppe a été établie par Taipei en collaboration avec l’Australie et les Etats-Unis, afin de renforcer la place des femmes dans l’économie en promouvant des piliers-clés du Partenariat de l’APEC sur les politiques publiques pour les femmes et l’économie. Cela se traduit par un accès aux capitaux et aux marchés, le renforcement des savoir-faire, la prise de responsabilités des femmes, et l’innovation et les technologies.