Situé au pied de la montagne Zhongtai, le temple Longquan se trouve à cinq kilomètres de la ville de Taihuai, dans la province du Shanxi (nord de la Chine).

Le temple est entouré de neuf crêtes, qui ressemblent à des dragons dansants. À l’est du temple, il y a une source, appelée Dragon Spring, qui est aussi claire que du jade. Le temple tire son nom de cette source.

Construit sous la dynastie Song (960-1279), l’ensemble de la structure du temple couvre une superficie de 15 900 mètres carrés. Autrefois, il s’agissait d’un temple privé de la famille Yang, «qui s’est sacrifiée pour défendre son pays contre les invasions étrangères au début de la dynastie Song», selon le China Daily.

Le temple a ensuite été reconstruit sous la dynastie Ming (1368-1644). La direction du temps a ensuite entrepris un projet d’expansion de la fin de la dynastie Qing (1644-1911) au début de la République de Chine.

Le point culminant des architectures historiques du temple est une arche en marbre blanc, qui est décorée de statues de Bouddha, d’oiseaux et de bêtes, ainsi que de fleurs et de fruits. Pour  atteindre l’arche, il faut passer par un passage de 108 marches en pierre.

Le temple Longquan à Taiyuan (Taihuai), dans la province du Shanxi, a terminé ses quatre années de travaux de restauration, en novembre 2018.

Le temple, qui se trouve au sommet de la montagne Taishan, couvre une superficie de 6 300 mètres carrés et a été construit pour la première fois sous la dynastie Tang (618-907). Il a ensuite été reconstruit, restauré et agrandi sous les dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911).

Lire aussi : La technologie 3D modélise une arche chinoise centenaire

Outre les bâtiments d’origine, il existe des tablettes avec des inscriptions et une pagode avec une structure souterraine contenant des reliques apparentées du règne de l’impératrice Wu Zetian (690-705) qui a vécu pendant la dynastie Tang (618-907).

La restauration a été dirigée par le Shanxi Ancient Architecture Group, afin de développer un complexe architectural archaïque, conçu dans le style de la dynastie Tang. Les restaurateurs ont relié les principaux bâtiments anciens du temple aux cloîtres et les a combiné en trois cours basées sur des conceptions traditionnelles de jardins de cour.

Des équipements de soutien au tourisme tels que des routes, de la verdure et un centre de services touristiques ont également été ajoutés lors des travaux de restauration.