mardi, juillet 16

Tesla demande à l’UE une dérogation à la surtaxe des voitures électriques chinoises

Tesla a demandé à l’Union européenne (UE) d’exclure ses voitures électriques importées de Chine d’un droit de douane plus élevé. Pour l’entreprise américaine, ses profits sont nettement moins dépendants des aides allouées par l’État que ses homologues chinois.

La Commission européenne avait demandé une enquête en septembre 2023 sur les voitures électriques des entreprises chinoises. Dans une conclusion préliminaire, la Commission européenne a estimé que les entreprises chinoises bénéficiaient de subventions publiques déloyales nuisant aux concurrents européens. Si rien ne change, l’exécutif européen proposera des taxes pouvant aller jusqu’à 38,1%.

Lire aussi : L’UE va appliquer des droits de douane sur certains véhicules électriques chinois importés

Un porte-parole de la Commission européen, a indiqué que Tesla avait demandé une enquête individuelle. Le fabricant américain demande un droit de douane qui soit en cohérence avec les subsides qu’il a reçus. D’autres entreprises qui produisent en Chine peuvent demander une enquête, mais seulement d’ici la fin de cette année. Ce qui peut leur permettre d’échapper à ce droit de douane plus élevé.

L’usine de Tesla à Shanghai fabrique plus de la moitié de sa production mondiale

Le constructeur automobile américain Tesla a inauguré le 23 mai 2024, à Shanghai, une méga-usine destinée à la fabrication de ses batteries de stockage d’énergie Megapack, projet qualifié d' »étape importante » par l’entreprise.

Tesla souhaite ainsi investir dans la deuxième plus grande économie mondiale, allant à contresens de la rhétorique du « découplage » et du « retrait des risques » de la Chine prônée par certains hommes politiques américains.

La nouvelle usine s’étend sur environ 200.000 mètres carrés, avec un investissement total d’environ 1,45 milliard de yuans (environ 203,94 millions de dollars), selon l’administration de la zone spéciale de Lingang de la zone pilote de libre-échange de Shanghai.

Il s’agit de la première méga-usine de ce type construite par Tesla en dehors des Etats-Unis et de la deuxième usine de la société à Shanghai, après l’inauguration de sa giga-usine en 2019 ayant nécessité un investissement initial de plus de 50 milliards de yuans.

Lors de la cérémonie de pose de la première pierre qui s’est déroulée jeudi, à Shanghai, des représentants de Tesla et des responsables locaux ont officiellement lancé la construction de l’usine Megapack, dont la production de masse devrait débuter au premier trimestre 2025, avec une capacité initiale de 10.000 unités Megapack par an.

Après la cérémonie, Tesla a signé un accord avec Shanghai Lingang Economic Development (Group) Co. Ltd, obtenant ainsi le premier lot de commandes pour ses Megapacks en Chine.

Gong Wei, vice-président du groupe Lingang, a révélé que les Megapacks seraient utilisés pour le stockage de l’énergie dans un centre de données de la zone spéciale de Lingang, dans le cadre de ses efforts pour atteindre le pic de carbone et la neutralité carbone.

Chaque Megapack peut stocker plus de 3,9 mégawattheures d’énergie, ce qui est suffisant pour alimenter environ 3.600 ménages pendant une heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *