Quelques semaines après avoir publié un Livre blanc sur la défense, sept membres de la Diète du Japon (Parlement japonais) sont actuellement en visite à Taïwan.

Selon le représentant taïwanais au Japon, Frank Hsieh, « ce voyage revêt une signification particulière dans l’actuel contexte politique au Japon et devrait permettre de faire comprendre aux Taïwanais que la préoccupation des parlementaires japonais pour la sécurité de Taïwan ne va pas s’atténuer à cause de la disparition de l’ancien Premier ministre Shinzo Abe et que, bien au contraire, le camp pro-Taïwan continue de s’élargir », a cité Radio Taiwan International.

Deux anciens ministres japonais de la Défense, Shigeru Ishiba et Yasukazu Hamada, dirigent cette délégation parlementaire du 27 au 30 juillet.

La diplomatie taïwanaise a annoncé que l’objectif principal de cette visite est d’aborder et approfondir les questions de sécurité tout en promouvant le dialogue, la compréhension mutuelle et les échanges bilatéraux.

La délégation japonaise va rencontrer la dirigeante Tsai Ing-wen, le Vice-Président William Lai, le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu ainsi que plusieurs représentants du Parlement, du ministère de la Défense ou encore des acteurs de la société civile.

La délégation a d’ailleurs participé qu Forum de Ketagalan 2022, qui est un dialogue sur la sécurité de la région Indo-Pacifique. Organisé par le ministère des Affaires étrangères et la Prospect Foundation de Taipei, les participants pourront entendre à la tribune l’ancienne secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, l’ancien ministre japonais des Affaires étrangères et ministre de la Défense, Taro Kono, l’ancien secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis, les anciens ministres australiens de la Défense, Christopher Pyne et Keven Andrews, le membre de la Chambre des représentants du Japon, Keisuke Suzuki, l’ancien ministre d’État japonais à la Défense, Yasuhide Nakayama et le directeur de Chatham House Robin Niblett.

Le ministère des Affaires étrangères a Taiwan a salué cette visite et déclaré que « Taïwan et le Japon partagent des valeurs universelles telles que la liberté, la démocratie, les droits humains et l’État de droit, et que les deux parties continuent de renforcer leur coopération et les échanges dans divers domaines tels que l’économie, le commerce, la culture, et les échanges de personnel. Il espère que la venue de Suzuki Keisuke permettra de renforcer l’amitié taiwano-japonaise et d’approfondir leurs relations ».