Le gouvernement a envoyé plusieurs équipes, dont une d’experts médicaux, en Corée du Nord, afin de fournir une expertise à propos de Kim Jong-un, a indiqué l’agence Reuters.

Cette opération arrive à un moment où des rumeurs contradictoires circulent sur l’état de santé du dirigeant suprême nord-coréen, Kim Jong-un. D’ailleurs, la mission de ces fonctionnaires et médecins chinois n’est cependant pas claire.

Selon les sources de Reuters, la délégation est dirigée par un haut fonctionnaire du Bureau international de liaison du Parti communiste chinois. Le ministère chinois des Affaires étrangères n’a pas souhaité répondre aux sollicitations de Reuters.

Quant au Bureau international de liaison, il n’était pas joignable, indique l’agence. Plus tôt cette semaine, le média américain CNN avait annoncé, sur base d’une source interne aux services de renseignements, que Kim Jong-un se trouvait dans un état critique après une opération du cœur. Le gouvernement Sud-Coréen avait réagi de façon sceptique à cette information.