La Chine en tant que destination touristique mettra un certain temps pour rebondir après Covid-19, car l’image de marque doit être restaurée.

Avant le Covid-19, la Chine prévoyait un taux de croissance annuel composé stable de 2% entre 2016 et 2020 atteignant 63,9 millions d’arrivées internationales, selon GlobalData, société leader de données et d’analyse.

L’épidémie, dont l’épicentre est en Chine, s’est rapidement propagée à l’échelle mondiale, devenant une pandémie. Les effets de cette situation ont gravement touché la Chine en tant que destination touristique ainsi que les voyageurs chinois.

D’autant plus que le tourisme sortant de Chine est un contributeur important à l’industrie mondiale du tourisme, représentant 159 millions de voyageurs sortants dans le monde en 2019.

De plus, le marché chinois sortant a enregistré la deuxième plus forte dépense en 2019, avec une dépense de 275 milliards de dollars (247,5 mds €). Cela signifie que lorsque des restrictions de voyage ont été introduites, la Chine a non seulement été touchée en tant que destination touristique, ainsi que de nombreuses autres destinations dépendante des touristes chinois, très nombreux et dépensiers.

Amber Barnes, analyste des voyages et du tourisme chez GlobalData, a expliqué que « la Chine, en tant que destination touristique, ne pourra pas rebondir rapidement et on ne sait pas combien de temps il faudra à l’industrie du tourisme pour se rétablir. De plus, l’image de marque de la Chine en tant que destination peut être endommagée. Cela est dû au virus qui a commencé en Chine, ce qui signifie que les touristes peuvent avoir peur de la destination ».

D’après le dernier rapport de GlobalData, «Étude de cas: impact de Covid-19 sur les destinations», les prévisions de 64 millions d’arrivées internationales en 2020 seront affectées en raison de Covid-19. Les arrivées internationales devraient augmenter par rapport aux 62,6 millions d’arrivées internationales reçues par la Chine en 2019.

Pour Amber Barnes, « cette augmentation régulière changera pour refléter un ralentissement en 2020. L’incertitude de Covid-19 indique que les destinations touristiques mettront du temps à se redresser et les voyageurs auront des doutes et des craintes quant aux voyages à l’avenir ».

De plus, les organisations et les autorités touristiques devront promouvoir et rassurer les touristes que la Chine est une destination touristique sûre une fois que la pandémie de Covid-19 sera contrôlée.

L’analyste conclut sa note en expliquant que « la Chine a le potentiel de se redresser en tant que destination. Le pays avait précédemment démontré sa robustesse en se remettant d’une précédente épidémie : le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) qui est originaire de Chine et s’est rapidement propagé à l’échelle mondiale en 2002 ».

« Cela souligne que, malgré un long processus, l’image de marque et la destination touristique peuvent être restaurées à condition que les OGD concernés engagent les voyageurs avec des campagnes efficaces », a assuré Amber Barnes.