Cinq personnes ont été arrêtées le 12 mars en Californie, ils sont accusées d’avoir aidé des étudiants chinois à obtenir leurs visas étudiants en fraudant un examen d’anglais obligatoire avant l’entrée à l’université.

Les accusés auraient contrefait des passeports pour engager 19 personnes chargées de passer le TOEFL, à la place des étudiants. Cela aurait permit à ces derniers d’obtenir un visa pour les Etats-Unis.

La fraude aurait duré une année, entre 2015 et 2016, dans différents centres d’examen à Los Angeles et dans sa région, selon l’acte d’accusation. Une sixième personne est poursuivie dans cette affaire, elle habite Taïwan.

Les universités californiennes attirent de nombreux étudiants chinois. D’après l’Université de Californie, qui compte dix campus dans l’Etat, 24.387 étudiants étaient originaires de Chine en 2018, contre 2.632 dix ans plus tôt.

Cependant, de plus en plus d’enseignants d’universités se sont plaint depuis plusieurs années du niveau très faible de certains élèves en anglais. Plusieurs affaires de fraude ont déjà été mises au jour.