dimanche, juin 16

Une ville australienne rompt son jumelage avec Kunming

Les autorités de Kunming (Yunnan) ont critiqué vertement le vote des élus de la ville australienne de Wagga Wagga de mettre un terme à leur jumelage.

Kunming a exprimé son opposition et sa condamnation vis-à-vis des propos diffamatoires tenus par certains des conseillers municipaux de Wagga Wagga, ayant dénigré les efforts de la Chine et l’accusant de la pandémie de COVID-19.

Le maire de Wagga Wagga, Greg Conkey, a présenté ses excuses et déclaré qu’une nouvelle motion serait bientôt déposée pour faire annuler cette décision, a indiqué le gouvernement de Kunming, qui espère que les relations coopératives entre les deux villes pourront revenir sur la bonne voie.

Tout est partie de Paul Funnell, un conseiller municipal de Wagga Wagga, qui a affirmé que la Chine devait être tenue pour «responsable de la pandémie» et proposé que la ville mette un terme à son jumelage de plus de 30 ans avec Kunming.

La municipalité australienne a également rompu ses liens avec la ville de Tieling dans la province de Liaoning, ainsi que la province orientale de Jiangsu. Pour Paul Funnell, qui a soumis cette proposition, a Wagga Wagga devait faire preuve de solidarité avec ses villes jumelles aux Etats-Unis, et non en Chine.

D’après Yu Lei, directeur du Centre de recherche sur les pays insulaires du Pacifique à l’Université de Liaocheng, « cela montre que certains politiciens en Australie suivent les traces des Etats-Unis et traitent cette épidémie dans une perspective politique et idéologique ».

«Ils ont commencé par jubiler des souffrances de la Chine et maintenant que la situation s’améliore, ils commencent à instiller des sentiments sinophobes», analyse-t-il, soulignant que cela révélait la naïveté de leur réflexion diplomatique.

De son côté, Yu Changsen, directeur exécutif adjoint du Centre d’études océaniques de l’Université Sun Yat-sen, estime que « Wagga Wagga utilise cette mesure inappropriée pour recueillir les faveurs de ses amis américains et il est notable qu’aucune ville américaine n’ait pris de telles mesures ».

Cependant, ce dernier a indiqué que « ces politiciens ne représentent pas le point de vue de la majorité des citoyens australiens et ne constituent qu’une voix minoritaire ». Cette décision de rompre les liens de jumelage a été fortement critiquée à Wagga Wagga, notamment par le maire Greg Conkey.

Celui-ci a déclaré que les habitants de Kunming étaient «amicaux et ouverts», soulignant par ailleurs le volume commercial important entre Wagga Wagga et la Chine. Pour Wes Fang, membre du Conseil législatif de la Nouvelle-Galles du Sud basé à Wagga Wagga, cette mesure est «raciste», appelant à son annulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *