Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a oc-présidé la 26ème rencontre régulière entre les chefs de gouvernement chinois et russe avec son homologue russe, Mikhaïl Michoustine, par liaison vidéo.

Li Keqiang a déclaré que la Chine et la Russie « étaient des partenaires mondiaux qui s’offraient mutuellement des opportunités de développement, et que la Chine attachait une grande importance aux relations avec la Russie ».

D’ailleurs, « malgré l’impact de la pandémie de COVID-19, les deux pays ont connu une nouvelle vitalité dans la coopération bilatérale dans tous les domaines », a-t-il ajouté.

Au milieu des rebondissements de la reprise économique et des incertitudes croissantes dans la situation internationale, Li Keqiang a déclaré que la Chine était prête à renforcer la communication et la coordination avec la Russie et à inspirer le potentiel de coopération, à lutter conjointement contre la pandémie, à aider à maintenir la sécurité et la stabilité des chaînes industrielles et d’approvisionnement internationales, et à promouvoir le développement durable, à jouer un rôle plus important dans la promotion d’une reprise économique mondiale stable, tout en préservant la paix et la stabilité régionales et mondiales.

Il a également exhorté la Chine et la Russie à faciliter le commerce et les investissements, à étendre davantage l’accès mutuel au marché et à renforcer la coopération dans les secteurs de pointe tels que les mégadonnées et l’intelligence artificielle.

Le Premier ministre chinois a également souhaité l’établissement d’un partenariat plus étroit dans le domaine de l’énergie, à la promotion de la coopération sur l’ensemble de la chaîne industrielle et à la garantie d’un approvisionnement stable en pétrole, en gaz et en électricité à long terme.

Le Premier ministre a également appelé à une coopération plus approfondie dans les domaines de l’éducation, de la culture, de la jeunesse, de la santé, des sports et dans d’autres domaines.

A la suite de cette conférence, la Chine et la Russie ont décidé de prolonger l’accord sino-russe sur la notification de lancement de missiles balistiques contribue à la sauvegarde de la stabilité stratégique mondiale.

« La prolongation de l’accord sino-russe sur les notifications de lancement de missiles balistiques et de fusées porteuses démontre la contribution significative des deux pays au maintien du système international de contrôles des armes et à la sauvegarde de la paix et de la sécurité du monde », a annoncé le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin.

Ce dernier a indiqué que le protocole sur la prolongation de l’accord était officiellement entré en vigueur le 1er décembre, prolongeant l’accord pour 10 ans. Pour le porte-parole de la diplomatie chinoise, cette entrée en vigueur « démontre le haut niveau du partenariat stratégique global de coordination pour une nouvelle ère entre la Chine et la Russie et la ferme détermination des deux parties à sauvegarder conjointement la stabilité stratégique mondiale ».

Selon lui, cet accord contribue de manière significative à la sauvegarde du système international de contrôle des armements ainsi que de la paix et de la sécurité mondiales.  Ensuite, la Chine et la Russie ont annoncé le développement leur coopération verte et bas carbone dans les domaines du commerce, de l’investissement et de l’énergie, ainsi que dans les sciences et technologies.

Le but est de promouvoir de nouveaux accomplissements dans la coopération mutuellement bénéfique entre les deux pays, selon un communiqué conjoint publié par le Premier ministre chinois Li Keqiang et son homologue russe Mikhaïl Michoustine.

La Chine et la Russie vont renforcer la coopération économique et commerciale, mais aussi améliorer leur structure commerciale, afin de développer une nouvelle dynamique de croissance commerciale.

Au cours des 10 premiers mois de cette année, le commerce bilatéral entre la Chine et la Russie a atteint les 115,6 milliards de dollars US (102 milliards d’euros), enregistrant une hausse de 30 % en glissement annuel. D’ici la fin de l’année, un nouveau record devrait être atteint, a annoncé Wang Wenbin, au cours d’une conférence de presse régulière.

Le commerce entre la Chine et la Russie dans le secteur de l’énergie entre janvier et septembre a atteint les 34,9 milliards de dollars, soit 34,3 % du commerce total bilatéral, indiquent les données de l’Administration nationale de l’énergie.

La Chine et la Russie vont ouvrir une voie postale sino-russe pour promouvoir la coopération dans les activités postales par le biais du fret ferroviaire entre la Chine et l’Europe, bénéficiant aux clients du e-commerce et aux entreprises de production manufacturière.

Ils vont également soutenir la mise en œuvre de l’accord sur le transport routier des marchandises dangereuses et augmenteront les flux de conteneurs sur voies ferrées ainsi que le trafic transfrontalier grâce à l’amélioration de leurs infrastructures, incluant les autoroutes et les ponts ferroviaires.

Le communiqué indique également que la Chine et la Russie poursuivront une coopération approfondie sur les systèmes d’exploitation de terminaux − incluant le système russe Aurora et les système Harmonie et openEuler de Huawei − et promouvront les échanges entre les entreprises des deux pays, pour libérer le potentiel d’exportation des produits des technologies de l’information.

La Chine et la Russie vont continuer à promouvoir le développement du commerce de produits agroalimentaires, ainsi qu’à renforcer la stabilité et la transparence des mesures concernant les importations et les exportations des produits agricoles, afin de stimuler les volumes du commerce de soja, d’oléagineux et des matières grasses entre les deux pays.

Selon le communiqué, les deux pays développeront en outre le commerce de minerai de fer et renforceront la coopération dans le secteur de la potasse, de façon à promouvoir la construction de projets de développement de ressources en potasse.

La Chine et la Russie vont aussi encourager la coopération entre l’initiative des nouvelles Routes de la soie et l’Union eurasiatique, et continuer à défendre une économie mondiale durable et ouverte, tout en consolidant le système de commerce multilatéral et en s’opposant au protectionnisme commercial, de façon à assurer la stabilité et la durabilité des chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales, ce qui favorisera la relance stable de l’économie mondiale.

Dans le même temps, Wang Wenbin a prévenu que « les Etats-Unis doivent cesser leur mentalité de guerre froide et leur état d’esprit hégémonique, et toute tentative de semer la discorde entre la Chine et la Russie est vaine ».

Selon des informations, le président russe Vladimir Poutine a récemment indiqué que la Russie ne réduirait pas sa coopération avec la Chine comme l’ont exigé les Etats-Unis. Pour le porte-parole chinois, la Chine appréciait hautement les propos du président Poutine et que toute tentative de semer la discorde entre la Chine et la Russie serait vaine.

Selon lui, les théories de « menace chinoise » et de « menace russe » ont été fabriquées par les Etats-Unis pour maintenir leur hégémonie et contrer la tendance à la multipolarité. « La coordination stratégique de haut niveau entre la Chine et la Russie est une garantie puissante pour le maintien de la paix et de la stabilité mondiales », a souligné Wang Wenbin, ajoutant que cette coordination ne sera pas modifiée en raison de facteurs extérieurs.