Les autorités sanitaires américaines s’attendent à une propagation de l’épidémie de nouveau coronavirus aux Etats-Unis.

Le gouvernement a ainsi encourager les écoles, les entreprises et les gouvernements locaux à envisager des mesures de précaution comme l’annulation d’événements publics.

« A terme, nous nous attendons à voir une propagation (de l’épidémie) dans ce pays », a affirmé Nancy Messonnier, directrice chargée des maladies respiratoires aux Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains.

« La question n’est plus vraiment de savoir si cela va arriver, mais plutôt quand est-ce que cela va arriver, et combien de personnes dans ce pays tomberont gravement malades », a-t-elle ajouté.

Les autorités américaines craignent également que l’épidémie fragilise la chaîne d’approvisionnement en médicaments des Etats-Unis. En effet, une grande partie partie des ingrédients utilisés dans la confection des médicaments est fabriquée en Chine, d’où le virus est parti.

Ces déclarations publiques sont plus alarmistes que les précédentes, car les autorités ont peur d’une « pandémie », une épidémie d’ampleur internationale, plus forte. Le Covid-19 a touché plusieurs pays en dehors de la Chine, comme l’Iran, l’Italie, le Japon, Singapour, la Corée du Sud et la Thaïlande.

Il n’existe ni vaccin ni médicament contre le nouveau coronavirus, Washington prévoit des mesures de précaution non pharmaceutiques, car elles « seront les outils les plus importants dans notre réponse à ce virus », a ajouté Nancy Messonnier.

Ces mesures seront mises en application au cas par cas selon le degré de gravité de l’épidémie dans chaque localité.