Sélectionner une page

Hong Kong,RÉGIONS SPÉCIALES

Xi Jinping arrive à Hong Kong

Le président Xi Jinping a évoqué ce jeudi 29 juin son enthousiasme pour cette première visite en tant que président chinois à Hong Kong qui célèbre le vingtième anniversaire de sa rétrocession par le Royaume-Uni.

« Je foule à nouveau neuf ans après le sol hongkongais. Je suis très heureux. Hong Kong a toujours eu une place dans mon cœur », a-t-il déclaré lors d’une brève allocution sur le tarmac de l’aéroport Chek Lap Kok, au côté de son épouse Peng Liyuan.

Pro et Anti donnent de la voix

Un important dispositif policier a été mit en place aux abords du centre de convention, situé sur le front de mer de Hong Kong, où auront lieu certains des événements du 20ème anniversaire.

La police a également annoncé qu’elle prenait des « mesures de sécurité de contre-terrorisme« , alors que les manifestants hostiles à l’influence de Beijing ont promis de se faire entendre.

Parmi eux, Joshua Wong et le député Nathan Law ont été arrêtés pour « troubles à l’ordre public » suite à une manifestation près du centre de convention.

Le symbole de la rétrocession drapé de noir

Une vingtaine de militants étaient également en garde-à-vue dans un commissariat, où non loin leurs proches exigeaient leur libération.

Pour Derek Lam, « ils veulent empêcher les gens comme Joshua Wong et Nathan Law de descendre dans la rue ». À contrario, des manifestants pro-Beijing, ont évoqué l’honneur de recevoir Xi Jinping, qui assistera également à l’intronisation du nouveau chef de l’exécutif local, Carrie Lam.

Cette dernière a promis d’oeuvrer à réconcilier la société hongkongaise, mais cette dernière passe pour être une marionnette de Beijing, qui s’est félicité à plusieurs reprises de sa nomination.

« Un pays, deux systèmes », principe indéniable

Lors de sa visite d’une exposition au Musée national à Beijing, présentant les réalisations de Hong Kong depuis 1997, le président a jugé lundi 26 juin que le système « un pays, deux systèmes » est le « meilleur arrangement institutionnel pour maintenir la prospérité et la stabilité de Hong Kong ».

Au cours des 20 dernières années, « un pays, deux systèmes a démontré non seulement qu’elle était la meilleure solution aux problèmes régionaux historiques, mais aussi le meilleur arrangement institutionnel pour maintenir la prospérité et la stabilité à long terme de Hong Kong depuis sa rétrocession », selon M. Xi.

Il apparaît évident pour ce dernier que « nous continuons à mettre en oeuvre de manière complète et précise le principe ‘un pays, deux systèmes’, à traiter les affaires conformément à la Constitution et la Loi fondamentale de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, ainsi qu’à promouvoir le développement général de Hong Kong ».

Or de nombreux hongkongais considèrent aujourd’hui que la Chine est en train de renforcer son emprise politique sur l’île, remettant en cause ce principe « Un pays, deux systèmes ». Celui-ci garantit à Hong Kong, en théorie jusque 2047, des libertés inconnues en Chine continentale.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :