Sélectionner une page

SCI/TECH

Xiaomi, 4e vendeur mondial de smartphones

L’entreprise d’électronique et d’informatique Xiaomi est le 4ème vendeur mondial de smartphones en 2018. Au départ, Xiaomi était une petite start-up qui a lancé ses activités en 2010 avec comme motivation de concurrencer des géants comme le Coréen Samsung ou l’Américain Apple.

Cette concurrence se faisait principalement au moyen et au départ de smartphones. Mais l’entreprise dispose aussi de plusieurs autres appareils électroniques dans son écosystème, tels que les bracelets d’activité, les télévisions, les trottinettes, les rétroprojecteurs, les humidificateurs d’air, les lampes d’ambiance ou encore les aspirateurs-robots.

L’entreprise a progressivement créé un empire de 150 millions d’appareils connectés. Elle emploie aujourd’hui environ 20.000 personnes et est valorisée à plus de 50 milliards de dollars.

Toute sa stratégie réside dans ses produits « avec lesquels on en a pour son argent », selon Alvin Tse, patron du marketing en Europe chez Xiaomi. Alors que le dernier iPhone ou téléphone haut de gamme de Samsung ou Huawei dépassent les 1.000 euros, Xiaomi propose un appareil pour moins de 500 euros (499 ou 459 selon le modèle). « Avec un millier d’euros, il y a donc moyen de s’offrir un smartphone, une montre connectée, des écouteurs voire même un ordinateur portable », affirme la compagnie.

L’entreprise possède une part de marché de 8,7% et 122 millions d’unités écoulées l’an dernier, là où Samsung jouit de 20,8%, devant Apple (14,9%) et Huawei (14,7%). En Europe, Xiaomi occupe le même rang (4ème), avec une croissance des ventes de 165% en un an.

L’entreprise compte ouvrir un site internet consacré à la vente d’ici la fin de l’année, mais elle se concentre sur les réseaux sociaux pour se faire connaître du grand public.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :