Les services de Yahoo «ne seront plus accessibles depuis la Chine continentale» à partir du 1er novembre. De son côté, Fortnite va se retirer de Chine au grand dam de ses fans.

L’entreprise américaine Yahoo! est la dernière d’une liste de poids lourds mondiaux à quitter le marché chinois, face à un environnement commercial et juridique de plus en plus difficile.

Yahoo, qui avait été l’un des plus populaires moteurs de recherche aux débuts de l’ère d’internet, a annoncé qu’il quittait la Chine, au moment où le pays serre la vis au secteur du numérique.

Les services de Yahoo ne sont «plus accessibles depuis la Chine continentale» depuis le 1er novembre, a indiqué le groupe dans un communiqué non daté.

Yahoo avait lancé un moteur de recherche dans le pays en 1999, misant sur la croissance de l’immense marché chinois, en devenir au moment où internet n’en était qu’à ses balbutiements en Chine.

La Chine est aujourd’hui l’un des pays les plus connectés au monde avec des entreprises locales particulièrement dynamiques et innovantes.

Joint par l’Agence France Presse, un porte-parole de Yahoo a justifié cette décision, citant «l’environnement commercial et juridique de plus en plus difficile en Chine». Yahoo avait considérablement réduit sa résente en Chine depuis la fermeture de son service de messagerie en 2013.

Yahoo est la dernière d’une liste de poids lourds mondiaux à jeter l’éponge sur le marché chinois. En octobre 2021, le réseau social professionnel LinkedIn de Microsoft avait lui aussi annoncé quitter la Chine en raison d’un «environnement difficile».

Lire aussi : Microsoft met fin à LinkedIn en Chine

Au nom de la «stabilité», la Chine supprime d’Internet les sujets politiquement sensibles et les géants de l’internet sont priés de bloquer les contenus indésirables. Refusant de se plier aux exigences de Pékin, les réseaux sociaux américains Facebook, Twitter, Instagram et YouTube, l’encyclopédie participative Wikipédia, ainsi que de multiples médias étrangers sont totalement bloqués en Chine par la «grande muraille informatique».

De son côté, Fortnite va se retirer de Chine au grand dam de ses fans. Fortnite est l’un des jeux les plus populaires au monde, avec à son actif plus de 350 millions d’utilisateurs.

Le téléchargement de Fortnite est gratuit. Il génère des milliards de revenus avec l’achat par les joueurs d’éléments additionnels pour leurs personnages, notamment des tenues.

Il s’agit d’un jeu participatif dans lequel les joueurs interagissent en ligne dans des milieux hostiles. Même s’ils évoluent en groupe, chacun cherche à être le dernier survivant. Cependant, Fortnite dispose d’une version spécifique en Chine où les contenus violents, obscènes ou sensibles politiquement sont strictement encadrés.

« Le 15 novembre à 11h, nous éteindrons les serveurs du jeu et les joueurs [en Chine] ne pourront plus se connecter », a annoncé l’éditeur américain de Fortnite, Epic Games.

Depuis le 1er novembre, le jeu n’accepte plus de nouveaux joueurs en Chine, a précisé l’entreprise, qui compte parmi ses actionnaires le géant chinois de l’internet Tencent.

Aucune raison n’a été donnée, mais la décision intervient dans un contexte de durcissement réglementaire en Chine. Dans le cas du secteur des jeux vidéos, les autorités se montrent particulièrement pointilleuses sur les questions de concurrence et de données personnelles.

L’administration a ces derniers mois épinglé plusieurs poids lourds du secteur pour des pratiques jusqu’à présents tolérées, tels que Tencent.

Les jeux vidéo représentent en Chine une importante manne financière, mais ils sont décriés pour leur côté addictif chez les jeunes. En août, les autorités ont imposé une limite drastique de trois heures de jeux vidéo par semaine aux moins de 18 ans, alors que certains pouvaient passer des journées scotchés à leur écran.

Suite à l’annonce de la fin prochaine de Fortnite en Chine, les joueurs chinois ont eu du mal à retenir leur émotion. D’ailleurs, une pétition circule sur les réseaux sociaux pour qu’Epic Games permette aux joueurs chinois de transférer leurs données de jeu hors de Chine.

En l’an 2000, la Chine avait suspendu la vente de toutes les consoles de jeux vidéos en raison de leurs présumés effets négatifs sur « la santé mentale » des jeunes utilisateurs. Ces consoles restaient cependant facilement disponibles, mais de façon illégale.

En 2014, Microsoft avait été la première firme étrangère à réinvestir l’immense marché chinois des jeux vidéo avec sa console Xbox One.

Lancé en 2017, Fortnite est rapidement devenu un phénomène mondial, au point que certaines parties sont désormais suivies en direct par des millions de spectateurs.