100 ans du PCC : Ce qu’il faut retenir du discours du Secrétaire Général Xi Jinping

par | Juil 4, 2021 | 100 ans PCC, Coin des Idées, Yoro Diallo

Par Yoro Diallo – Historique…Immense…Colossal…, tels sont parmi tant d’autres des qualificatifs que les observateurs de la politique chinoise ont attribués au discours que le Secrétaire Général, Xi Jinping a prononcé le 1er juillet 2021, lors de la cérémonie commémorant le centième anniversaire de la fondation du Parti Communiste Chinois.

Prof. Yoro DIALLO
Chercheur Principal / Directeur Exécutif du Centre d’Etudes Francophones
Directeur du Musée Africain
Institute of African Studies, Zhejiang Normal University, CHINA

En parfaite communion avec le peuple (plus de 70.000 personnes), debout comme un seul homme sur la place Tienanmen et devant des millions de téléspectateurs en Chine et à travers le monde, Xi Jinping a prononcé un discours qui fera date (tout comme la cérémonie) dans l’histoire des sociétés humaines, de par  sa solennité, sa magistrale tonalité, son contenu patriotique et parfois poétique.

Ce discours-hommage, bilan, perspectif, émaillé de messages à l’endroit du peuple chinois et du monde m’a rappelé la déclaration de Mao Zedong lors de la proclamation de l’indépendance de la République  Populaire de Chine le 1er octobre 1949: « Une fois la destinée de la Chine, dans les mains du peuple, le peuple Chinois verra la Chine pareille au soleil levant, éclairer de ses rayons tout son territoire, asséchant rapidement les mares boueuses… Les blessures de la guerre seront guéries. Nous bâtirons ensemble, pas seulement nominalement mais dans la réalité une République Populaire de Chine entièrement nouvelle, forte et prospère ». Une véritable prédiction que le Parti Communiste Chinois est en train de réaliser en droite ligne de « la pensée de Xi Jinping ».

Le « Camarade » Xi a tout d’abord rendu hommage aux anciens, rappelé la glorieuse histoire du PCC, transmis des messages et évoqué l’avenir radieux du grand renouveau de la nation chinoise.

Le discours est historique à tout point de vue. Il a duré près d’une heure d’horloge.  Xi Jinping a tout d’abord souligné l’importance, la solennité et le sens du 1er juillet 1921dans l’histoire du Parti Communiste Chinois et de la Chine nouvelle. Il a tracé « le parcours glorieux du Parti au terme d’une âpre lutte d’un siècle ».

Il a évoqué « les perspectives radieuses du grand renouveau de la nation chinoise » et salué « les efforts inlassables déployés par tout le Parti et tout le peuple chinois multiethnique » pour avoir réalisé l’objectif du premier centenaire. Il s’agit de « l’édification d’une société de moyenne aisance et l’éradication pour la première fois dans l’histoire de l’humanité de la pauvreté absolue ».  

Xi Jinping a rassuré qu’avec « la même ardeur plus rayonnante, le peuple chinois va continuer la marche qui doit le conduire à  la réalisation de l’objectif du deuxième centenaire. Il s’agit de « l’édification d’un grand pays socialiste moderne, prospère dans tous les domaines ». Le caractère historique du discours réside aussi dans le rappel bien à propos  de l’histoire de la nation chinoise, une grande nation : « Au cours de son histoire cinq fois millénaire, elle a apporté des contributions impérissables au progrès de la civilisation humaine. Notre patrie a été humiliée, notre peuple martyrisé et notre civilisation ternie. La nation chinoise a subi des souffrances et des désastres sans précédent. Dès lors, réaliser le grand renouveau national est devenu le plus grand rêve de tous les Chinois et de toute la nation chinoise ».

Xi Jinping a expliqué les grandes actions menées pour réaliser le grand renouveau de la nation chinoise. « Le Parti Communiste Chinois a uni autour de lui le peuple chinois et l’a conduit dans des luttes acharnées et des combats sanglants, finissant par remporter le grand succès de la révolution de démocratie nouvelle ». Parmi ses combats victorieux figurent « l’Expédition du Nord, la Guerre révolutionnaire agraire, la Guerre de Résistance contre l’agression japonaise et la Guerre de Libération nationale ».

Le PCC et le peuple ont opposé la révolution armée à la contre-révolution armée et « renversé les trois grandes montagnes de l’impérialisme, du féodalisme et du capitalisme bureaucratique, fondé la République populaire de Chine où le peuple est devenu le maître du pays ».  A ce niveau le message de Xi Jinping est clair : « …Le Peuple Chinois est désormais debout et l’époque où la nation chinoise était à la merci des puissances étrangères et essuyait affronts et outrages  est à jamais révolue… ».  

Le message, c’est aussi que « la nation chinoise est en voie d’accomplir un grand bond passant d’une nation qui s’est relevée à une nation prospère, puis à une nation puissante et que la réalisation du grand renouveau de la nation chinoise est entrée dans un processus historique irréversible ». La source morale du Parti communiste chinois réside dans l’esprit de la fondation du Parti : « défendre la vérité, persévérer dans l’idéal, tenir l’engagement initial, assumer la mission, lutter courageusement sans craindre les sacrifices, rester fidèle au Parti et se montrer digne de la confiance du peuple ».

Xi Jinping, secrétaire général du PCC et président de la République populaire de Chine

Xi Jinping a rendu un vibrant hommage et respect avec « vénération aux révolutionnaires de la vieille génération entre autres : Mao Zedong, Zhou Enlai, Liu Shaoqi, Zhu De, Deng Xiaoping et Chen Yun qui ont apporté une contribution remarquable à la révolution, à l’édification et à la réforme de la Chine ». Cet hommage me rappelle ce pan de la culture africaine traduit par l’écrivain Sénégalais Birago Diop en ces termes : «…Les morts ne sont pas mort. Ils sont parmi nous…».

Autrement dit: les héros ne meurent jamais. En tenant l’histoire comme source d’inspiration, pour créer un bel avenir, Xi Jinping invite à « maintenir ferme la direction du Parti Communiste Chinois, à unir et conduire le peuple chinois pour œuvrer ensemble à une vie meilleure, poursuivre la sinisation du marxisme, maintenir et développer le socialisme à la chinoise, accélérer la modernisation de l’armée et de la défense nationale, œuvrer constamment à la construction de la communauté de destin pour l’humanité ». En parlant de politique intérieure, le Secrétaire Général du PCC déclare : « Nous devons appliquer intégralement et avec précision les principes dits ‘’un pays, deux systèmes’’... Résoudre le problème de Taiwan et réaliser la réunification totale de la patrie constituent la tâche historique et immuable du Parti communiste chinois et correspondent également à l’aspiration commune de tous les Chinois ».

Aux militants, membres du PCC, Xi Jinping appelle à la fidélité à « l’engagement initial, à garder à l’esprit votre mission, à raffermir votre idéal et vos convictions, à poursuivre l’objectif fondamental du Parti, à resserrer les liens de chair et de sang avec le peuple, à penser à ce qu’il pense, à travailler avec lui en bravant vents et tempêtes sur le même bateau, à demeurer solidaires avec lui pour le meilleur et pour le pire, à poursuivre sans relâche vos efforts pour satisfaire l’aspiration de la population à une vie meilleure, et à œuvrer inlassablement afin d’accomplir davantage d’exploits pour le Parti et le peuple ». Les jeunes sont en phase avec Xi qu’ils appellent affectueusement Tata Xi (Tonton Xi). Un étudiant de 19 ans présent à la cérémonie sur la place Tiananmen a confié : « C’est grâce au Parti qu’on a une telle société et que le pays a pu se développer rapidement. On doit le remercier ».

La communauté internationale a fait l’éloge du discours de Xi Jinping. De nombreux dirigeants, officiels et experts à travers le monde ont relevé qu’au cours des 100 années écoulées, le PCC a mené le peuple chinois à surmonter toutes sortes de difficultés et à réaliser de grands accomplissements, écrivant un glorieux chapitre à la fois dans l’histoire de la nation chinoise et dans celle de la civilisation humaine.  Les observateurs de la politique Chinoise sont convaincus que sous la direction du PCC, la Chine accomplira de nouveaux progrès dans la réalisation du rêve chinois de renouveau national et apportera de plus grandes contributions au progrès de l’humanité.

Au Mali, une conférence organisée par le ‘’Club des Amis de la Chine au Mali’’ a été le point d’orgue de la célébration du centenaire du PCC dans le pays. La conférence que j’ai eue l’honneur d’animer était placée sous la haute présidence de l’Ambassade de la République Populaire de Chine au Mali. Elle a vu la participation du Vice-Président du Conseil National de Transition (CNT), de responsables d’une dizaine de Partis Politiques, du chargé d’affaires a.i de l’Ambassade de Chine au Mali, d’un nombre important du personnel diplomatique de ladite Ambassade, de journalistes et d’étudiants. En prélude à la conférence, des jeunes maliens étudiant au centre Confucius de Bamako ont chanté les hymnes du Mali et de la Chine.

Il est incontestable que sous la direction du PCC, la Chine a accompli de grands succès dans tous les domaines du développement, apporté une vie meilleure au peuple chinois et d’inestimables contributions à la paix et à la stabilité mondiales, ainsi qu’au renforcement de la coopération internationale et du développement du multilatéralisme.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :