100 ans PCC : L’objectif « Xiaokang » a été atteint

par | Juil 4, 2021 | 100 ans PCC, PCC

Communiqué CGTN – Le 1er juillet, la Chine a annoncé une victoire historique dans l’édification d’une société modérément prospère à tous les égards, connue sous le nom de société « Xiaokang » en chinois, au moment où le Parti communiste chinois (PCC) célèbre son centenaire.

Xi Jinping, secrétaire général du PCC et président de la République populaire de Chine

«Nous avons atteint le premier objectif du centenaire, soit de bâtir une société modérément prospère à tous les égards», a déclaré le président chinois Xi Jinping lors d’un grand rassemblement à la place Tian’anmen, à Pékin.

Xi Jinping, qui est également secrétaire général du comité central du PCC et président de la commission militaire centrale, a promis que le PCC mènerait le peuple chinois vers une vie meilleure et un rajeunissement national.

Fondé en juillet 1921 avec un peu plus de 50 membres, le PCC est devenu le plus grand parti politique au monde, comptant plus de 95 millions de membres.

Le Parti avait fixé deux objectifs pour son centenaire : le premier était de bâtir une société moyennement prospère à tous les égards d’ici 2021, année où le PCC célèbre son centenaire, et le deuxième est de faire de la Chine un grand pays socialiste moderne à tous les égards d’ici le milieu du siècle, à l’occasion du centenaire de la République populaire de Chine (RPC).

De l’humiliation au « Xiaokang »

Xi Jinping a passé en revue le contexte historique de la création du PCC et expliqué le rôle qu’a joué le PCC dans les efforts de la nation en vue d’atteindre l’objectif de rajeunissement. Il a expliqué qu’à la suite des guerres de l’opium dans les années 1840, la Chine est graduellement devenue une société semi-coloniale et semi-féodale qui a subi une humiliation intense, et que le peuple a beaucoup souffert.

«Depuis, le rajeunissement national est le plus grand rêve du peuple chinois et de la nation chinoise. Après plusieurs tentatives infructueuses pour « sauver la nation », le PCC a été créé pour diriger le mouvement visant à répondre au besoin urgent du pays en matière de nouvelles idées et d’une nouvelle organisation. Depuis sa fondation, le Parti s’est donné pour aspiration et pour mission la recherche du bonheur du peuple chinois et le rajeunissement de la nation chinoise», a-t-il déclaré.

Le président chinois a résumé les efforts et les réussites du Parti dans la conduite d’une série de révolutions et la modernisation du pays et, depuis 1978 en particulier, dans la poursuite de l’ouverture et de réformes qu’il a qualifiées de «mesure cruciale pour faire de la Chine ce qu’elle est aujourd’hui».

La Chine, un pays relativement pauvre il y a quelques décennies, est devenue la deuxième puissance mondiale sur le plan économique. Son produit intérieur brut (PIB) dépasse 100 billions de yuans (environ 15 billions de dollars), et son PIB par habitant dépasse les 10 000 dollars (9000 euros). Le pays a déclaré victoire dans sa lutte contre l’éradication de la pauvreté absolue à l’échelle nationale avant la fin de 2020.

Soulignant l’accomplissement de la construction d’une société «Xiaokang» et d’autres réalisations, M. Jinping a déclaré que le Parti et le peuple ont montré au monde que «le rajeunissement national de la Chine est devenu inéluctable».

Liens étroits entre le PCC et le peuple

Le président chinois a souligné les relations étroites entre le PCC et le peuple, insistant sur le fait que le Parti «a toujours représenté les intérêts fondamentaux de tous les Chinois». «Toute tentative visant à diviser le Parti et le peuple chinois ou à opposer le peuple au Parti est vouée à l’échec», a-t-il prévenu.

Alors que la Chine s’engage dans un nouveau voyage vers la modernisation socialiste, il s’est engagé à ce que le PCC continue de mettre en pratique une philosophie de développement axée sur la population, de répondre aux préoccupations des gens et de promouvoir la prospérité commune pour tous. «Dans ce voyage qui nous attend, nous devons compter étroitement sur les gens pour écrire l’histoire», a-t-il dit.

Le président chinois a abordé la philosophie du développement axée sur les personnes lors de la cinquième séance plénière du 18e comité central du PCC en octobre 2015. Celle-ci met l’accent sur le fait que le développement de la Chine doit être pour le peuple et par le peuple, et que ses résultats doivent être partagés au sein du peuple.

La philosophie a de nouveau été mise de l’avant dans le cadre du plus récent plan de développement de la Chine, les grandes lignes du 14e Plan quinquennal (2021-2025) pour le développement national économique et social et les objectifs à long terme à réaliser d’ici 2035. Le document promet d’améliorer les moyens de subsistance de la population en poursuivant un développement plus équilibré et de meilleure qualité.

L’engagement de la Chine à l’égard du développement pacifique

Xi Jinping a également expliqué les grands principes de la politique étrangère et de la vision de la Chine en matière de relations internationales. Il a réitéré l’appel à construire une communauté avec un avenir commun pour l’humanité et a souligné l’engagement du pays en faveur de la paix.

«La nation chinoise n’est pas agressive ou dominatrice de nature», a déclaré Xi Jinping. La Chine s’est toujours efforcée de préserver la paix dans le monde, de contribuer au développement mondial et de préserver l’ordre international.

«La Chine restera engagée sur la voie du développement pacifique. Elle favorisera un développement de haute qualité de l’initiative la Ceinture et la Route grâce à des efforts conjoints et utilisera les nouvelles réalisations de la Chine en matière de développement pour offrir de nouvelles occasions au monde», a-t-il affirmé.

Proposée par Xi Jinping en 2013, l’initiative, qui comprend la ceinture économique de la route de la soie et la route maritime de la soie du 21e siècle, vise à construire des réseaux de commerce et d’infrastructure reliant l’Asie à l’Europe et à l’Afrique le long des anciennes routes de la route de la soie, et même au-delà.

Au total, 140 pays et régions ont signé des accords de coopération avec la Chine dans le cadre de l’initiative au cours des huit dernières années. Le volume global des échanges commerciaux entre la Chine et ses partenaires coopératifs de l’initiative a dépassé 9,2 billions de dollars, et les entreprises chinoises ont réalisé des investissements directs totalisant plus de 130 milliards de dollars dans les pays situés le long de la Ceinture et de la Route.

Parallèlement, le président chinois a déclaré que la Chine continuera de promouvoir la coopération au détriment de la confrontation et continuera de s’opposer à la domination et à la politique du pouvoir.

«Le peuple chinois est très fier et confiant et ne se laissera pas intimider par des menaces ou par la force. Nous n’avons jamais intimidé, opprimé ou asservi le peuple d’aucun autre pays, et nous ne le ferons jamais. De la même façon, nous ne permettrons jamais à une force étrangère de nous intimider, de nous opprimer ou de nous soumettre», a déclaré Xi Jinping, secrétaire général du PCC.

Xi Jinping a réitéré la position du Parti sur Hong Kong, Macao et la région de Taïwan. «Nous veillerons à ce que le gouvernement central exerce une compétence globale sur Hong Kong et Macao, et à ce que des systèmes juridiques et mécanismes d’application de la loi soient mis en place pour les deux régions administratives spéciales, et ce, afin de protéger la sécurité nationale», a-t-il déclaré.

Il a expliqué que la résolution de la question de Taïwan et la réunification complète de la Chine constituent une «mission historique et un engagement inébranlable» du PCC, appelant à une action résolue pour vaincre toute tentative d’«indépendance de Taïwan».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :